Le cinéma, Depardieu, Lindon : François Cluzet critique tout

François Cluzet

"Tous ces artistes qui vous expliquent ce qu'il faut faire, ça m'emmerde"

A cœur ouvert et sans langue de bois, François Cluzet s'est livré dans les colonnes du Point et dresse un portrait au vitriol de l'industrie du cinéma et de ses confrères acteurs.

Berléand ou Lindon ? "Des fils de bourgeois".
Gérard Depardieu ? "Un anarchiste de droite".
Les Tuches ? "Je n'irai pas voir".
Le cinéma français ? "Les producteurs ont dix ans de retard".

Quand François Cluzet donne son avis, l'acteur - prochainement à l'affiche de Médecin de campagne - s'en donne à cœur joie et n'épargne personne. 
Ainsi, il explique regretter la suprématie au cinéma des comédies potaches ("Le cinéma, c'est comme la littérature, tu y retrouves du Marc Levy comme du Musil. Je n'irai pas voir les Tuche. Mais ça ne me gêne pas qu'ils fassent un carton, tant que ça permet de faire d'autres films. Aujourd'hui, les producteurs ont dix ans de retard et son encore obsédés par ces comédies potaches dans lesquelles des Français se foutent de la gueule des autres"), déplore l'engagement politique de certains acteurs ("Quand j'entends Berléand ou Lindon nous dire qu'il faut voter Bayrou, je me dis: 'Mais qu'est-ce que vous y connaissez ? Vous êtes fils de bourgeois, de quoi je me mêle ?'"), critique - mais avec respect - Gérard Depardieu ("J'admire Depardieu, mais je ne partage pas sa quête") et évoque son rapport à l'argent : "Ça ne me gêne pas de payer mes impôts, je peux même en payer plus. Ça fait hurler ma femme. Comme elle est marocaine, elle me suggère parfois : 'Et si on ouvrait une boîte à l'étranger ?' Mais je m'en fous. Je ne me suis jamais constitué autour de l'argent."

Voilà qui est dit.

L'histoire de Médecin de campagne : Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie,  médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et surtout relever le défi de remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?

La bande-annonce de Médecin de campagne, au cinéma le 23 mars 2016 :  


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

7 Minuti
La Ch'tite Famille
La fête est finie

PREMIÈRE ACTUS