DR

Simon Pegg est un geek, pas de doute là-dessus. Peut-être un des geeks les plus respectés de la planète d'ailleurs. Et pourtant l'acteur n'hésite pas à critiquer la "culture nerd" et son traitement hollywoodien dans une interview passionnante (en anglais) accordée à Radio Times."La culture nerd est le produit d'une conspiration capitaliste, imaginée pour infantiliser le consommateur pour qu'il reste passif", lâche la star de Shaun of the Dead et Hot Fuzz. "On consomme des choses très enfantines - comics, super-héros... Les adultes regardent ça et les prennent très au sérieux (...) Ça nous tire vers le bas, d'une certaine façon. Parce que cela nous empêche de nous concentrer sur les vrais problèmes du monde. Avant, les films étaient des défis, des odyssées émotionnelles qui soulevaient des questions morales (...) Maintenant on sort du cinéma sans penser à quoi que ce soit, à part que Hulk s'est battu avec un robot". >>> Star Trek 3 sera co-écrit par Simon PeggEt de reprendre : "Je ne sais pas si c'est une bonne chose. Évidemment je suis moi-même un grand fan de science-fiction et de cinéma de genre. Mais une partie de moi regarde la société telle qu'elle est aujourd'hui et pense qu'on a été infantilisé par nos propres goûts"."Parfois les choses d'adultes me manquent. Et j'ai vraiment pensé à me retirer du geekdom. Je suis devenu une icône pour cette génération, et ce n'est pas nécessairement quelque chose que je souhaitais". L'interview a rapidement fait le tour du web et des sites spécialisés anglophones, dont certains ont du mal à accepter les critiques de Simon Pegg sur la culture geek et ce qu'elle est devenue depuis qu'elle rapporte énormément d'argent.>>> Star Wars 7 : Daniel Craig serait un Stormtrooper selon Simon PeggL'acteur a précisé sa pensée sur son blog personnel, assurant qu'il restera toujours un fan mais qu'il aimerait que les messages développés dans cette forme de fiction aient plus de fond. Il prend par ailleurs en exemple deux films récents, Ex Machina et Mad Max : Fury Road, qui vont selon lui plus loin que beaucoup d'oeuvres du même genre.

Prochainement au Cinéma