Jean-Philippe : la comédie décalée avec Johnny Hallyday est à revoir ce soir

jean-philippe

France 2 rend hommage à la star en diffusant ce joli succès de 2006.

Depuis sa mort dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre, le petit écran multiplie les hommes à Johnny Hallyday. En attendant la soirée spéciale cinéphiles de mercredi soir sur Arte, France 2 proposera à 21h sa comédie Jean-Philippe. Sortie en 2006, elle partait d’un concept décalé à souhait : et si Johnny Hallyday n’avait jamais existé ? Fabrice Luchini y joue un grand fan de l’interprète de "Je te promets", qui se réveille un matin dans un monde où Jean-Philippe Smet n’est jamais devenu une star. Il va alors tout faire pour le convaincre de se lancer dans la chanson…

Quand Johnny Hallyday faisait la couverture de Première

A sa sortie, il y a 11 ans, Première avait bien ri devant cette drôle d’histoire : "Fabrice Luchini, bien connu pour ses «que je t’aime» beuglés à la télé, dans le rôle du fan, et Johnny dans le rôle du non-Hallyday qui allume le feu de sa vie… Au vertige que pourrait engendrer une telle mise en abyme, Laurent Tuel préfère le joyeux tournis d’une bonne comédie, surréaliste juste ce qu’il faut pour ne pas basculer dans la science-fiction et dérouter le spectateur dans des zones où la vérité est toujours ailleurs. Pas de paradoxes spatio-temporels mais des gags bien écrits qui marchent tout seuls parce que Johnny est Johnny et que Luchini est Luchini. L’apprentissage de Johnny par Jean-Philippe, en plein autofoutage de gueule, constitue en soi une mine: Johnny au karaoké; Johnny en thalasso, répétant Rock’n’roll attitude dans un bain à remous; Johnny postulant pour «À la recherche de la nouvelle star»... Là où Podium, le petit cousin assumé de Jean-Philippe (même générique à paillettes, même héros vivant dans l’ombre de son idole, mêmes producteurs, même Poelvoorde venu faire un caméo en Clo-Clone) basculait sans prévenir dans l’émotion, le film de Tuel reste au bord. Comme dans cette scène où Johnny déchiffre Quelque chose de Tennessee sur une plage à Quiberon. Si on a la chair de poule, c’est moins parce que la star prend corps sous les yeux de son fan que parce que l’acteur lutte pour chanter le morceau comme si c’était la première fois. En vain. Johnny finissant toujours par reprendre le pas sur Jean-Philippe, le film ne peut exister sans lui ni, à proprement parler, avec lui. Une contradiction touchante qui donne sa singulière valeur au film."

7 films de Johnny commentés par Hallyday

Bande-annonce :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Brillantissime
L'Enfant de Goa
24H Limit