Christ Killer : Le scénario délirant (et refusé) de Gladiator 2 écrit par Nick Cave

Gladiator

Le peplum de Ridley Scott revient ce soir sur la TNT.

Mise à jour du 27 novembre 2017 : A l'occasion de la rediffusion de Gladiator ce soir à 21h sur TMC, nous republions un article consacré à sa suite avortée, Christ Killer. Il y a quatre ans, son scénariste, Nick Cave, détaillait sa création. C'est d'autant plus intéressant que Ridley Scott n'abandonne pas totalement l'idée de donner une suite à son peplum, comme il l'expliquait en janvier dernier :

Gladiator : Ridley Scott a des idées pour la suite

Article du 12 juillet 2013 : Le chanteur Nick Cave a écrit un script refusé pour la suite de Gladiator : le chanteur des Bad Seeds a révélé l’info dans une interview donnée au podcast WTF de Marc Maron. C’est l’acteur Russell Crowe lui-même, ami de Cave, qui aurait demandé à ce dernier d’écrire le suite du fabuleux péplum de Ridley Scott, sorti en 2000 et qui récolta un gros succès (et 5 Oscars dont un pour Crowe). A la suite de ce carton, donc, "Crowe m’a appelé et m’a demandé si je voulais écrire Gladiator 2", raconte Nick Cave. "Pour moi qui n’avais écrit qu’un seul film à l’époque [NDLR : le film de prison de John Hillcoat Ghosts… of the Civil Dead (1988)], c’était une sacrée responsabilité. En plus, je lui ai rappelé qu’il mourait à la fin de Gladiator. Il m’a répondu ‘Ouais, tu vas devoir résoudre ça.’"

Première Classics : Quand Harrison Ford et Ridley Scott parlaient de Blade Runner en 1982

Et il le fit. A sa façon. Plutôt que d’envisager un prequel qui raconterait les batailles du général Maximus (Crowe) au service de l’Empereur de Rome Marc Aurèle, ou de s’en tirer avec une pirouette nulle, Cave imagine une histoire complètement délirante. Dans son scénario, "l’âme de Maximus va au purgatoire et on voit les anciens dieux qui sont en train de mourir puisque sur Terre la croyance en un dieu unique gagne du terrain, et il y a ici-bas le personnage du Christ, qui devient tellement populaire qu’il fait mourir les dieux." La solution pour les dieux : se débarrasser du Christ. "Les dieux mourants renvoient Gladiator sur Terre pour tuer le Christ et ses suivants. Je voulais appeler le film Christ Killer, et on découvrait à la fin que le messie était en fait le fils de Maximus et qu’il s’était fait tromper par les dieux." Bref, un scénario délirant et carrément tourné vers la fantasy qui rappelle les péplums italiens de la grande époque comme Maciste aux Enfers (1962) de Riccardo Freda plutôt que l’allégorie politique de Gladiator écrit par John Logan et David Franzoni.

Mais Cave ne s’arrêtait pas là : le héros "devient un guerrier éternel, et le film s’achève sur une scène de bataille de vingt minutes où l’on voit toutes les guerres de l’histoire jusqu’au Viet-Nam et c’était complètement barré. C’était un vrai chef-d’oeuvre. J’ai beaucoup aimé l’écrire parce que je savais que ça ne serait jamais tourné. Il y avait de quoi en lâcher son pop corn."  Cette scène finale annonce curieusement celle du jeu vidéo God of War (2005), situé dans une Grèce antique de légende, où l'on voit passer des scènes de guerre de toute l'histoire, des vikings à nos jours, alors que le héros, Kratos, devient le nouveau dieu de la guerre. Christ Killer, God of War, même combat.

Ridley Scott : "Avec Covenant, on essaie de donner la recette d’Alien, pour ceux qui viendront après"

D’après Cave, la réaction de Crowe en lisant le script aurait été des plus simples : "J’aime pas, mec". Mais selon Ridley Scott, ils auraient quand même essayé de corriger les défauts du sujet de Cave pour en tirer une suite, car "ça fonctionnait très bien", d’après Scott (dans une interview au site ugo.com). "Et quand je dis "fonctionner", je parle en tant qu’œuvre d’art. En tant que récit, ça fonctionne du tonnerre." Sous-entendu : pas possible d’en tirer un film…

Voilà pourquoi nous n’avons donc jamais vu Gladiator 2 : Christ Killer. Même chez les mockbsuters d’Asylum (dont le dernier opus en date est le très hype Sharknado). Quand à Nick Cave, il a ensuite écrit les scénarios de deux autres films de John Hillcoat, le western The Proposition (2005) avec Guy Pearce et Des hommes sans loi (2012), le film de gangsters ruraux dans les années 20 avec Shia LaBeoufJessica Chastain et Tom Hardy.

Russell Crowe : "Nous avons montré Robin des Bois comme un homme"

Bande-annonce de Gladiator :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Charade
Mai 68, la belle ouvrage
La Vita possibile

PREMIÈRE ACTUS