Paul Verhoeven : "Mon Total Recall était ringard ? Le remake est pire"

Paul Verhoeven à propos de Total Recall : "On a eu du flair en castant Sharon Stone"

Total Recall revient ce soir sur Arte.

Paul Verhoeven est connu pour ses films choc, et ses déclarations le sont tout autant. En 2012, lorsque son film de SF culte Total Recall a fait l'objet d'un remake, sous-titré Mémoires programmées et porté par Colin Farrell, il n'a pas mâché ses mots à propos de cette nouvelle version. Deux ans plus tard, c'est Robocop qui était à son tour relancé, et là non plus, le cinéaste du projet original n'avait pas franchement aimé le résultat. A l'occasion de la rediffusion du "vrai" Total Recall sur Arte, retour sur cette réaction sans langue de bois du réalisateur.

Les scènes choc de Paul Verhoeven : Basic Instinct, Robocop, Elle...

Peu de temps avant de sortir la nouvelle version de Total Recall, Toby Jaffe et Neal Moritz, les producteurs du remake, avaient expliqué à Screen Rant que s'ils s'étaient lancé dans cette aventure, c'est parce qu'ils trouvaient le film original de 1990 "kitsch" et qu'il n'y avait moyen de le moderniser. Une réflexion qui n'a pas plu du tout au réalisateur du film porté par Arnold Schwarzenegger. Alors qu'il présentait justement Souvenirs à vendre, la nouvelle de Philip K. Dick qui a inspiré Total Recall, à un public passionné de science-fiction, il a répondu aux producteurs, mais aussi à Colin Farrell, la star du remake, qui avait lui aussi jugé le film "kitsch", et ses propos ont été relayés par Movieline : "Grâce à la présence d'Arnold, le film prenait un ton un peu plus léger, et je trouve que c'est un élément important dans les histoires de Philip K. Dick. Si on l'avait fait trop sérieusement, je ne suis pas sûr que ça aurait marché. Pas à ce moment-là. Ceci dit, à notre époque non plus ça ne marche pas. Je me permets de dire ça car les producteurs du remake ont dit que mon film était 'ringard' ou quelque chose comme ça. Colin Farrell l'a qualifié en interview de 'film kitsch'. Alors j'ai bien le droit de dire que le leur est mauvais."

Total Recall : le commentaire audio pour les nuls par Schwarzy

Lors de cette rencontre avec le public, le cinéaste est également revenu sur la genèse compliquée de sa version de Total Recall, qui avait coûté très cher. Il expliquait que sans Arnold Schwarzenegger, il n'aurait jamais réalisé ce film : l'acteur, rattaché au projet depuis longtemps, avait adoré Robocop et a demandé à ce que Paul Verhoeven prenne les commandes du film de science-fiction. Quand il a signé, le scénario n'était toujours pas complet et le réalisateur a proposé la fin ouverte que l'on connait : "Le producteur m'a demandé si l'expérience de Quaid était réelle ou non. Je lui ai répondu : 'Les deux'. Il m'a rétorqué : 'Ca n'a pas de sens'." Mais l'idée a tout de même été conservée.

Virginie Efira sera une nonne lesbienne dans le prochain film de Paul Verhoeven

Sans Total Recall, il n'y aurait peut être pas eu non plus de Basic Instinct pour le réalisateur, qui a été conquis par Sharon Stone lors du tournage : "Je trouve qu'on a eu du flair en castant Sharon. Au fur et à mesure du tournage, je découvrais jusqu'où elle osait aller. Il y a cette scène magnifique où Arnold et Rachel (Ticotin, ndlr) sortent de l'ascenseur et qu'ils commencent à tirer. Sharon est au sol et elle regarde Arnold... Ce sont ces 5 ou 6 secondes qui m'ont décidé à lui proposer Basic Instinct. Elle pouvait changer d'expression si vite, de manière très crédible. Elle était terriblement méchante, puis douce et charmante... C'est là que je me suis dit qu'elle serait parfaite pour Basic Instinct."

Paul Verhoeven à propos de Total Recall : "On a eu du flair en castant Sharon Stone"

Bande-annonce de Total Recall, qui revient ce soir sur Arte :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

7 Minuti
La Ch'tite Famille
La fête est finie

PREMIÈRE ACTUS