DR

Cannes 2011, c'est parti. Ou presquePlus qu’un jour avant de prendre le train. J’ai déjà reçu une tonne de passes et d’invitations, mais c’est surtout le programme des projections qui est intéressant : généralement, il est dosé de façon à maintenir l’intérêt des festivaliers jusqu’à la fin. Ce planning est aussi révélateur: plus le film est placé à la fin, plus il a des chances de faire l’événement. Sans surprise, Tree of life , le gros morceau préconsacré de Terrence Malick est placé lundi 16, en plein milieu, alors qu’il faudra attendre les derniers jours pour voir les deux films les plus excitants a priori du festival : Drive de Nicolas Winding Refn avec Ryan Gosling, et This must be the place de Paolo Sorrentino avec Sean Penn. Patience, donc.