Festival Lumière : centenaire Michel Audiard
Festival Lumière

Pour sa douzième édition, le festival Lyon Lumière, grand-messe du cinéma de patrimoine, célèbre le duo de cinéastes belges, Jean-Luc et Pierre Dardenne ou encore le centenaire de la naissance de Michel Audiard.

Les frères Dardenne en pleine Lumière

Il y a un an c’est Francis Ford Coppola qui recevait le Prix Lumière, « sorte de Prix Nobel du cinéma » comme aime à le définir Thierry Frémaux, grand ordonnateur avec Bertrand Tavernier de ce rendez-vous cinéphile. Ce sont aujourd’hui les cinéastes belges, Jean-Pierre et Luc Dardenne d’être honorés, deux auteurs issus du documentaire qui s’imprègnent à travers leurs fictions de la force et la dureté du réel. La promesse, Rosetta, L’enfant, Le gamin au vélo, plus récemment Le jeune Ahmed. Ce sera l’occasion de (re)voir tous leurs films, y compris leurs documentaires.

 

Centenaire Michel Audiard

Ce scénariste et dialoguiste hors pair appartient au patrimoine du cinéma français. Les mots de Michel Audiard – souvent fleuris – auront habillés une centaine de longs-métrages, éclipsant parfois le nom même du cinéaste derrière la caméra. Le centenaire de cet auteur génial, également cinéaste à ses heures, permet de se replonger dans un monde peuplé de truands magnifiques. Son fils, Jacques Audiard, sera présent à Lyon pour accompagner cet hommage. Un livre autour des relations entre Audiard et Simenon sera édité pour l’occasion.

 

Focus sur Joan Micklin Silver  

Chaque année le festival révèle une cinéaste dont le parcours atypique mérite une relecture. Qui connaît le nom de Joan Micklin Silver ? Cette américaine née en 1935 a travaillé pour le petit et grand écran. On lui doit notamment les longs-métrages Hester Street en 1975, récit historique sur un émigré russe fraîchement installé à New York qui valut à son interprète Carol Kane une citation à l’Oscar ou encore Between the line (1977), satire sur le monde de la presse avec Jeff Goldblum dans son premier grand rôle à l’écran.

 

Les grandes restaurations

Le Festival Lumière permet de redécouvrir des grands classiques du patrimoine dans des copies entièrement restaurées et présentées dans des cinémas de la ville. Cette année, la liste comprend : La Grande Illusion de Jean Renoir, Le Troisième homme de Carol Reed, Les contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizoguchi et Persona d’Ingmar Bergman. Cette édition fêtera également les vingt ans d’In the Mood for Love de Wong Kar-wai et les soixante ans d’A bout de souffle de Jean-Luc Godard, film emblématique de la Nouvelle Vague. Ces deux films-anniversaires ont le label Cannes Classics.

 

Hommage aux disparu(e)s

Le festival entend rendre hommage à trois grandes figures du cinéma mondial décédées cette année, via une programmation exceptionnelle et des témoignages. Il s’agit de la réalisatrice et actrice française Tonie Marshall (Vénus beauté institut...), fidèle du festival où elle se déplaçait chaque année, l’acteur et réalisateur Michel Piccoli (Le mépris, Vincent François Paul et les autres...) et l’acteur emblématique d’Ingmar Bergman, le suédois Max von Sydow (Le septième sceau...)  

Le festival Lyon Lumière se tient du samedi 10 au dimanche 18 octobre

A lire aussi sur Première

Godard a 90 ans

Le cinéaste d’A bout de souffle, de Pierrot le fou ou du Mépris, fête ses 90 ans. Voici dix petites choses que vous ne savez peut-être pas sur le monument Godard.