Date de sortie 22 février 2006
Durée 91 mn
Réalisé par Guy Maddin
Avec Mark McKinney , Isabella Rossellini , Maria de Medeiros
Scénariste(s) Guy Maddin, George Toles
Année de production 2003
Pays de production Canada
Genre Comédie dramatique
Couleur Noir et blanc

Synopsis

Winnipeg, au Canada en 1933, au cet339;ur de la grande Dépression. Lady Port-Huntly, baronne locale de la bière, bien décidée à profiter de la fin proche de la prohibition, lance le concours de la musique la plus triste du monde car, c'est bien connu

Offres VOD de The Saddest Music in the World

UniversCiné SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD Orange 2.99 € Louer 5.99  € Acheter

Toutes les séances de The Saddest Music in the World

Photos de The Saddest Music in the World

PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA
PRODUCTION / RHOMBUS MEDIA

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINIsabella ROSSELLINI

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINIsabella ROSSELLINI

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINMaria DE MEDEIROS

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINMaria DE MEDEIROS

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINMaria DE MEDEIROS et Mark MAC KINNEY

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDIN

THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD (2003)

Film de Guy MADDINIsabella ROSSELLINI

Casting de The Saddest Music in the World

Mark McKinney
Chester Kent
Isabella Rossellini
Lady Helen Port-Huntley
David Fox
Fyodor Kent

Critiques de The Saddest Music in the World

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Familier des ambiances folles et des délires surréalisants, le canadien excentrique Guy Maddin a fait quelques efforts pour élargir son public avec ce dernier long adapté d'un roman. En noir et blanc, on y voit une baronne de la bière organiser pendant la Grande Dépression le concours de la chanson la plus triste du monde. Il y a une nymphomane amnésique, un russe dépressif qui transporte dans un bocal le foetus de son enfant mort et beaucoup de scènes imprévisibles. Au moins on ne s'ennuie pas.