Date de sortie 2 mars 2022
Durée 110 mn
Réalisé par Emmanuel Marre
Avec Adèle Exarchopoulos , Mara Taquin , Jonathan Sawdon
Scénariste(s) Emmanuel Marre, Mariette Désert
Distributeur Condor Distribution
Année de production 2021
Pays de production Belgique, France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Cassandre, 26 ans, est hôtesse de l'air dans une compagnie low-cost. Vivant au jour le jour, elle enchaîne les vols et les fêtes sans lendemain, fidèle à son pseudo Tinder "Carpe Diem". Une existence sans attaches, en forme de fuite en avant, qui la comble en apparence. Jusqu'à ce qu'un incident de parcours ne l'oblige à se reconnecter au monde. Cassandre saura-t-elle affronter les douleurs enfouies et revenir vers ceux qu'elle a laissés au sol ?

Offres VOD de Rien à foutre

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Rien à foutre

Critiques de Rien à foutre

  1. Première
    par François Léger

    Cassandre, 26 ans, hôtesse de l'air dans une compagnie low-cost, vit au jour le jour au rythme des vols, des escales, des sourires forcés aux passagers, des cuites en boîtes de nuit et des rendez-vous Tinder d’un soir. Un quotidien sans passé et sans lendemain, une fuite en avant perpétuelle qui ressemble à s’y méprendre à une anesthésie générale. Rien à foutre, donc. Très beau titre de film - qui marche aussi bien en anglais : Zero Fucks Given - pour ce premier long signé Julie Lecoustre et Emmanuel Marre. Depuis les coulisses pas très réjouissantes de l'aviation à bas coûts (qui n’ont jamais été filmées aussi crûment), le duo dresse un portrait générationnel drôle et mélancolique, construit sur une réalisation à la frontière du documentaire (beaucoup d’improvisations et d’acteurs non-professionnels). Procédé efficace qui rend justice au travail impressionnant d’Adèle Exarchopoulos, comme plongée dans son monde intérieur, incarnant en sourdine le bouillonnement d’une crise existentielle. Chaque sourire ou hésitation est un indice de plus pour tenter de percer le mystère de Cassandre, vide de sens et ayant renoncé à peu près à tout. Le film aurait pu (dû ?) en rester là, mais la jeune femme sera bientôt rattrapée par la patrouille dans une deuxième partie beaucoup plus convenue, où un traumatisme originel dont on se serait volontiers passé est dévoilé. Rien à foutre, ou presque : le plan final, solaire et malin dans son cadrage, rattrape aisément ces quelques erreurs de parcours.

Dernières News sur Rien à foutre

Adèle Exarchopoulos - Rien à foutre : "Une aventure à la Kechiche"

L’actrice de La vie d’Adèle endosse l’uniforme d’une hôtesse de l’air en galère dans ce premier film.