Titre original Natural Resistance
Date de sortie 18 juin 2014
Durée 85 mn
Réalisé par Jonathan Nossiter
Scénariste(s) Jonathan Nossiter
Distributeur Rezo Films
Année de production 2014
Pays de production Italie, France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma. En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conception du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit « naturel ». Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance. Contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent.Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille.Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture. Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition.Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie.

Offres VOD de Résistance naturelle

UniversCiné HD SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 2.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Résistance naturelle

Critiques de Résistance naturelle

  1. Première
    par Eric Vernay

    Dans Mondovino (2004), Jonathan Nossiter avait déjà pointé du doigt les ravages de la mondialisation à travers le prisme du vin. L’enquête reprend ici à une échelle plus modeste et locale, au nord
    de l’Italie. Si le discours, édifiant, apparaît vite assez manichéen – petits viticulteurs contre grand capital, singularité des saveurs contre standardisation du goût, respect écologique contre destruction chimique du sol – le cinéaste-sommelier parvient néanmoins à donner une forme stimulante à ce duel entre David et Goliath. Des extraits de films de Charlie Chaplin, Alfred Hitchcock ou Robert Bresson jalonnent en effet le documentaire, ainsi que des archives télévisuelles, faisant trinquer agriculture et culture dans un ludique maelström d’images. La pétillante caméra à l’épaule de Nossiter étourdit parfois les méninges mais c’est capiteux, provocant, drôle, ouvert aux accidents et aux impuretés, bref, tout sauf insipide, à l’instar du précieux breuvage en péril.