Titre original Já, Olga Hepnarová
Date de sortie 6 juillet 2016
Durée 105 mn
Réalisé par Petr Kazda, Tomás Weinreb
Avec Michalina Olszanska , Martin Pechlát , Klára Melísková
Scénariste(s) Roman Cílek, Tomás Weinreb, Petr Kazda
Année de production 2016
Pays de production Pologne, France
Genre Drame
Couleur Noir et blanc

Synopsis

Homosexuelle dans la Tchécoslovaquie des années 1970, Olga est jeune femme têtue et taciturne. Les épaules voûtées et une cigarette au coin des lèvres, elle fonce bille en tête vers son destin sans laisser personne lui dire quoi faire. Surtout pas sa famille qui la rejette. Si elle fut un temps abattue et fit une tentative de suicide, Olga, au look de garçonne, couche, désormais, avec des filles et ne veut pas s'excuser de la façon dont elle mène son existence. La société ne veut pas d'elle : elle va se venger. Elle prend la décision de faucher des piétons au volant de son camion. Tout ne va pas se passer comme prévu...

Offres VOD de Moi, Olga

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Moi, Olga

Photos de Moi, Olga

Arizona Films / FAMU / Filmové Studio Barrandov
Arizona Films / FAMU / Filmové Studio Barrandov
Arizona Films / FAMU / Filmové Studio Barrandov
Arizona Films / FAMU / Filmové Studio Barrandov
Arizona Films / FAMU / Filmové Studio Barrandov

Critiques de Moi, Olga

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Dans les années 70, Olga Hepnarova défraya la chronique tchécoslovaque par son comportement anarchiste qui la conduisit au pire. Rebelle et paria, stigmatisée en tant qu’homosexuelle, c’est une véritable héroïne romantique, étouffée par le carcan social, que les réalisateurs décrivent dans ce film en noir et blanc qui n’est pas sans rappeler Ida de Pawel Pawlikiwski. Même mise en scène janséniste, très composée et contemplative, même opposition entre une société qui bouge et un monde figé dans le passé. Avec ses lèvres pulpeuses et boudeuses à la fois qui lui donnent des airs de Natalie Portman slave, Michalina Olszanska incarne parfaitement la modernité contrainte du personnage. C.N.