Toutes les critiques de Le Discours

Les critiques de Première

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Après une salve de projets aux moyens imposants (du Petit Nicolas au Retour du héros), Laurent Tirard revient en mode unplugged en adaptant le livre de Fab Caro dont l’action se situe essentiellement dans la tête de son héros. Attablé à un dîner de famille, son esprit vagabonde ailleurs. Dans l’attente d’un SMS de sa copine qui a voulu faire une pause et dans l’angoisse de ce qui vient de lui demander le compagnon de sa sœur : faire un discours à leur mariage. Sur ce point de départ, Tirard tisse une variation génialement ludique autour de ces petites habitudes de la vie (en amour, en famille…) qui nous horripilent jusqu’au jour où on en devient nostalgique. Hilarant, Le Discours se révèle aussi, dans sa dernière ligne droite, étonnamment émouvant. Et ce tour de magie doit beaucoup à Benjamin Lavernhe. Un génie de la comédie capable de ruptures insensés avec un naturel qui lui donne toujours un coup d’avance.