Toutes les critiques de La Cage dorée

Les critiques de Première

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Ruben Alves livre une comédie communautaire sur une famille d’immigrés portugais. Sympa mais limitée par son angélisme et sa facture télévisuelle.

Les critiques de la Presse

  1. Télé 7 jours
    par Julien Barcilon

    Dans la veine « ethnique » de Joue-là comme Beckham, transposée dans la communauté portugaise, cette jolie comédie, entre humour et gravité, légèreté et profondeur, dispose de tous les atouts pour s’imposer comme un succès populaire.

  2. Public
    par La rédaction de Public

    Ce petit bijou de comédie se déguste avec délice.

  3. Metro
    par Marilyne Letertre

    Cette comédie sincère sur l’exil sort son épingle du jeu en évitant tout manichéisme, en tordant le cou aux clichés et en s’appuyant sur un casting irréprochable.

  4. L'Express
    par Christophe Carrière

    Cette truculente authenticité pourrait bien valoir à ce premier film d'être plébiscité par le public.

  5. A voir à lire
    par Frédéric Mignard

    Feel-good movie qui surfe sur la vague du succès des Femmes du 6e étage de Philippe Le Guay avec des personnages portugais stéréotypés en proie à un changement soudain dans leur vie... Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et c’est très bien comme ça.

  6. Les Fiches du cinéma
    par La redaction de Les Fiches du Cinema

    Les Ribeiro ont su se rendre indispensables. Quand leur entourage apprend qu'ils risquent de repartir au Portugal, ils sont prêts à tout pour les faire rester. Ruben Alves s'est plongé dans ses souvenirs d'enfance pour réaliser cette chaleureuse comédie à la française.

  7. Le Parisien
    par Pierre Vavasseur

    une comédie qui parle à tous

  8. Toutlecine.com
    par Anne-Laure Thirion

    La prestation de Chantal Lauby est à remarquer, parfaite dans ce rôle de paumée à tendance hystérique. Au final, on passe un agréable moment, malgré les quelques longueurs et « blagues » de trop.

  9. Le JDD
    par Danielle Attali

    Au-delà des clichés et des personnages stéréotypés, cette comédie reste sympathique en rendant un hommage tendre, souriant et inconditionnel aux travailleurs immigrés portugais.

  10. Elle
    par Emilie Rivencq

    De l’adorable gardienne Rita Blanco à Roland Giraud, l’homme au couffin qui vieillit si bien, en passant par le truand d’une saison mythique de « 24 heures chrono » Joaquim de Almeida, reconverti ici en maçon au cœur tendre, ce film offre le plus cocooning des castings. On a beau être serré dans cette bruyante cage dorée, c’est si coloré, familier, douillet... qu’on aimerait y rester !

  11. Version Femina
    par Anne Michelet

    Le réalisateur dédie cette comédie à ses parents. On s’attache à tous les membres de cette histoire familiale qui brasse les clichés pour mieux jouer avec. Il y a de la joie de vivre, beaucoup de simplicité, de bons sentiments et de la tendresse dans cette cage dorée. Un film sincère et touchant.

  12. 20 Minutes
    par Caroline Vié

    Ce premier film joyeux est une « Feel Good Comédy » décomplexée permettant de retrouver la trop rare Chantal Lauby en bourgeoise.

  13. A nous Paris
    par Fabien Menguy

    Un film qui a parfois du mal à accrocher, mais qui séduit par sa bonhomie, et où se distingue une Chantal Lauby drôlissime.

  14. Critikat.com
    par Nicolas Journet

    Frais, léger, le premier film de Ruben Alves n’en reste pas moins une sorte de téléfilm amélioré un peu perdu sur grand écran.

  15. Télérama
    par Nicolas Didier

    Ruben Alves signe une comédie sociale pétillante de vie, où il effleure des sujets complexes -- déracinement, intégration -- avec justesse et légèreté.

  16. Le Monde
    par Thomas Sotinel

    Une comédie un peu convenue mais d'une étonnante délicatesse.

  17. La Croix
    par Arnaud Schwartz

    Cette comédie populaire, pleine d’un humour tendre, rend hommage aux gardiennes d’immeubles d’origine portugaise.

  18. Ouest France
    par La rédaction de Ouest France

    Premier film de Ruben Aves, sorte de version portugaise des Femmes du 6e étage. Mais dans un scénario trop vite téléphoné, une mise en scène bien plate et des interprètes qui en font des tonnes. Et des bons sentiments en veux-tu en voilà.