Nom de naissance Carl Foreman
Naissance
Chicago, Illinois, USA
Décès
Profession(s) Scénariste
Avis

Biographie

Fils d'émigrés russes, d'abord journaliste et écrivain publicitaire, c'est à Stanley Kramer et ses productions ambitieuses que Carl Foreman doit sa réputation. À la fin des années 40 et au début des années 50, on voit son nom au générique de films vigoureux et engagés comme Champion (M. Robson, 1949) ou C'étaient des hommes (F. Zinnemann, 1950). Ayant été très admiré pour Le train sifflera trois fois (Zinnemann, 1952), Foreman dut cependant quitter les États-Unis à cause de ses sympathies de gauche. Curieusement, si l'exil lui apporta le succès commercial, il tua en lui bon nombre d'ambitions. Il y a très peu à retenir dans les scénarios des Canons de Navarone (J. Lee Thompson, 1961) ou l'atterrant Or de Mackenna (Lee Thompson, 1969). Il n'a réalisé qu'un film : les Vainqueurs (The Victors, 1963).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1980 Le Jour de la fin du monde Scénariste -
1969 L'Or De Mackenna Scénariste -
1963 Les Vainqueurs Réalisateur -
1961 Les Canons de Navarone Scénariste -
1954 La bête s'éveille Scénariste -

Stars associées