Game of Thrones : Liam Cunningham a refusé que Davos passe pour un pervers
HBO

Les showrunners voulaient qu’il soit attiré par Missandei.

Si Nikolaj Coster-Waldau a plutôt bien vécu le fait de coucher avec sa soeur dans Game of Thrones, tout le monde n’était pas à l’aise avec certains aspects un peu trash de la série HBO. Ce fut le cas de Liam Cunningham, l’interprète de Ser Davos, comme on l’apprend dans le livre Fire Cannot Kill a Dragon qui regorge décidément d’anecdotes croustillantes sur les coulisses du show. 

Quand Diana Rigg n'en faisait qu'à sa tête sur le tournage de Game of Thrones

Il faut dire qu’en l’occurrence il ne s’agissait pas d’un élément tiré des livres de George R.R. Martin, mais de l’imagination parfois un peu tordue des showrunners. "Benioff a tendance à être obstiné", explique l’acteur dans l’ouvrage (via Insider). "Il adore remuer la merde. Pour la première rencontre avec Daenerys, Benioff et Mark Mylod (un des réalisateurs de la série) voulaient que Davos ait le béguin pour Missandei. Je me suis battu avec eux. Je ne fais pas ça bordel. C’est la seule fois où je me suis dressé contre eux. Cette femme est une déesse, mais étant donné le passif de Davos avec Lyanna Mormont et Shireen, ce n’était pas possible qu’il ait des vues sur une jeune femme." 

Lian Cunningham avait à l’époque 56 ans, et Nathalie Emmanuel 28. Une différence d’âge qui gênait le comédien. De mentor, son personnage aurait pu basculer vers le vieux lubrique. Ce qui ne l’enchantait pas du tout ! "J’ai travaillé dur pour gagner la sympathie du public, vous n’allez pas tout foutre en l’air pour en faire un pervers", a rétorqué Cunningham aux showrunners, qui ont donc abandonné cette idée. 

George Martin n'a pas aimé que la nuit de noces de Daenerys soit transformée en viol