adaptations de manga
DR

Après avoir épuisé les héros de Marvel et DC, les studios semblent décidés à adapter massivement les BD nippones.

La tendance n'est pas toute neuve, mais elle semble très clairement s'accentuer. Après avoir vu Alita, Pikachu ou Le Major de Ghost in the Shell prendre vie en chair en os au cinéma, une foule de nouveaux projets sont actuellement en train de se concrétiser à Hollywood. Tous les studios ou presque commencent à puiser dans les mangas pour tenter de créer de nouvelles franchises d'action populaires. Evidemment, les Avengers de Marvel et la Justice League de DC ne sont pas encore enterrés. Loin s'en faut. Mais la machine hollywoodienne prépare déjà le coup d'après. Après avoir adapté massivement les comics américains de tout poil, à la télé et au cinéma, elle jette désormais son dévolu sur le 9e art nippon, lui aussi particulièrement dense et riche d'histoires fantastiques à la renommée déjà énorme, et qui ne demandent qu'à être incarnées en live action.

Les projets pullulent donc de tous les côtés, depuis des mois. Et avec une ambition nouvelle, qui traduit le changement de perspective des studios par rapport aux mangas. Souvent transposés grossièrement et sans conviction par le passé (à l'image de ce terrible Dragonball Evolution de 2009), ils ont droit désormais à des budgets de blockbusters, comme ce fut le cas, par exemple, pour Alita : Battle Angel ou Detective Pikachu, des adaptations qui ont sous-performé au Box Office, malgré une production et une réalisation indéniablement soignées.


Si les adaptations de manga n'ont pas encore rencontré le succès des adaptations de comics, Hollywood semble y croire, persiste et signe. Et pour une bonne raison : le marché a un potentiel phénoménal, à court terme. Les lecteurs de mangas sont une espèce en voie d'explosion outre-Atlantique. En 2019, une enquête du groupe NPD (National Purchase Diary) révélait une hausse de 16% des ventes en une année de bandes dessinées japonaises sur le territoire américain. Tant et si bien que Viz Media, maison d'édition US spécialisée dans le genre, a aujourd'hui dépassé DC et Marvel de terme de parts de marché.

Longtemps, la France était connue pour être l'autre pays du manga, après le Japon. Mais aujourd'hui, l'Hexagone a été doublé par l'Oncle Sam. Les spécialistes constatent bel et bien une "grande vague de culture importée qui trouve un public affamé et grandissant — un public prêt à accepter de nouvelles expériences comme la lecture de ces bandes dessinées de droite à gauche", explique Kristen McLean, dans son étude pour NPD, Elle précise au passage qu'il y a une "forte corrélation" entre le boom des ventes de mangas et la diffusion d'animés sur Netflix et autres. Car oui, Netflix - certainement conforté par son algorithme - mise gros sur la culture japonaise. La plateforme de streaming auto-alimente depuis quelques années ce moulin où l'animé attire des jeunes abonnés vers le manga, qui se retournent ensuite vers l'écran pour plus d'adaptations. Netflix a ainsi déjà financé un film Death Note, développe ses propres animés originaux (de Baki à Ultraman), et va plus loin dans l'idée ces temps-ci, en tournant actuellement deux adaptations en prises de vue réelles des cultissimes Cowboy Bebop et One Piece. Deux mangas hyper-populaires, qui auront bientôt leur version en chair et en os sur la plateforme de streaming. Sans aucun doute un joli coup pour le réseau, qui a visiblement tourné son oeil vers l'est, après avoir perdu ses héros Marvel.

Le concurrent Amazon n'est pas en reste. La plateforme Prime Vidéo vient à son tour de commander une version live action d'un manga adoré par les passionnés du genre : The Promised Neverland, vendu à 20 millions d'exemplaires dans le monde. Une série qui sera portée par Rodney Rothman, le scénariste et réalisateur de l'Oscarisé Spider-Man - New Generation !

Et le grand écran dans tout ça ? Pendant longtemps, la technologie ne semblait pas suffisamment au point pour donner vie, de manière satisfaite, à ces histoires fantastiques très visuelles et gourmandes en effets spéciaux. Robert Rodriguez nous confiait ainsi l'an dernier que "la technique a été au coeur du projet" Alita. Aujourd'hui, elle est à disposition des studios et des réalisateurs qui ont envie de s'y coller. Il est fort probable, de fait, que les salles de cinéma seront largement alimentées par les adaptations de mangas en live action, d'ici quelques années, comme elles sont aujourd'hui boostées par les sagas Marvel ou DC. La preuve ?

Sony est en train de préparer un film tiré de One Punch Man, écrit par Scott Rosenberg et Jeff Pinkner (Venom ou Jumanji), et produit par Avi Arad. Ce dernier est également aux manettes pour le projet live action de Naruto, dans les cartons depuis 2015, mais qui s'est offert récemment les services de Jonathan Levine (Warm Bodies, Séduis-moi si tu peux !) pour écrire le script. Le casting serait même lancé. De son côté, le studio Legendary travaille depuis quelques temps sur un film Gundam associé à Sunrise Inc, mais aussi et surtout à la très courtisée version live de My Hero Academia, confiée aux producteurs Alex Garcia et Jay Ashenfelter (Pacific Rim 2) en collaboration avec l'éditeur du Shonen Jump. Le studio Warner Bros. a lui bien avancé sur Akira, même si le long-métrage risque de ne pas être réalisé par Taika Waititi comme cela était prévu. Et puis dans un récent Première, le réalisateur de Ça - Chapitre 2, nous parlait de son envie d'adapter L'Attaque des Titans en live. Andy Muschietti et sa soeur, la productrice Barbara Muschietti, expliquaient que "si le projet se fait, on est paré sur ce terrain. Ce film m'excite beaucoup parce que ça fout vraiment la trouille et que c'est une toute nouvelle imagerie d'horreur. Des zombies géants !"

Et Disney dans tout ça ? Le maison de Mickey, qui abrite la grande et lucrative franchise Marvel, va-t-elle laisser passer la tendance et continuer à miser sur les comics ? Pour l'heure, aucun projet de manga chez elle, mais fin 2019, une étrange rumeur a commencé à circuler, évoquant l'intérêt du studio aux grandes oreilles pour un certain Dragon Ball. Et si Disney commence à donner vie à Sangoku...