John David Washington Tenet
Warner Bros.

Attention, n'allez surtout pas plus loin si vous n'avez pas encore vu Tenet. Le texte ci-dessous spoile le film dans les grandes largeurs.

Note de la rédaction : nous n’essaierons pas ici de remettre dans « l’ordre » dans les séquences les plus compliquées de Tenet (comme celle de l’interrogatoire du protagoniste par Sator à travers deux temporalités, ou les doubles timelines), simplement de retracer ce qui, après un seul visionnage du film, nous semble constituer l’essentiel d’un scénario diablement alambiqué. Prêts ? SPOILERS.

 

Dans quelques dizaines (centaines ?) d’années, l’humanité mettra au point une technologie basée sur la radioactivité, permettant d’inverser l’entropie des objets et des corps. On imagine le monde ravagé suite à la montée des océans et l’assèchement des cours eaux. Dans le même temps, une scientifique met au point un algorithme basé sur cette technologie, qui permet carrément d’inverser le cours du temps. Ce qui aurait pour effet de permettre aux hommes et aux femmes de continuer à vivre, mais dans un monde où le temps s’écoule à l’envers pour tout le monde. Prise de panique par le potentiel destructeur de sa découverte (de ce que Christopher Nolan veut bien nous dire, la « machine » aurait pour effet de tuer immédiatement tous ceux présents au moment de son activation. Bon), elle décide de planquer les neufs parties de son invention et de se suicider. 

Mais certains humains ne renoncent pas et décident de s’offrir les services d’Andrei Sator. La bonne personne au bon moment : alors jeune adulte dans les années 70 ou 80, il tente de gagner sa croûte en Russie, dans une ville fantôme située sur un site d’enrichissement d’uranium (ou plutôt de plutonium ?), cachée au yeux du reste du monde, Stalsk-12. Alors que son premier travail consiste à déterrer de l’uranium au péril de sa vie, il tombe sur une mallette contenant des lingots d’or (dont l’entropie a été inversée par les hommes du futur, puis qui ont été enterrés exactement là où Sator allait les trouver). Sator tue celui qui l’accompagnait et s’empare de l’or. On imagine que sous les lingots se cachent des instructions venues du futur, pour l’orienter dans sa quête des neuf pièces qu’il devra récupérer pour former l’algorithme.

Ce sera désormais l’oeuvre de sa vie, en échange de kilos d’or en provenance du futur. Une façon de le motiver à accomplir sa tâche, avant qu’il ne se suicide et déclenche la réaction en chaîne qui inversera le temps pour de bon (les hommes du futur doivent le savoir condamné par un cancer, ce qui en fait un candidat parfait).

Alors qu’il ne manque plus qu’une pièce à Andrei Sator, le grain de sable arrive. Après une opération qui a mal tourné, « le protagoniste » (John David Washington), agent secret, est recruté par Tenet, une organisation d’autres hommes du futur, qui estiment que si les humains doivent s’éteindre, qu’il en soit ainsi. On apprendra plus tard qu’il est certainement lui-même le créateur de Tenet, ou du moins qu’il a un poste très important dans l’organisation. À un moment, le protagoniste doit certainement décider d’inverser sa propre entropie sur le long terme, durant plusieurs années (ça doit sembler très long), jusqu’à rencontrer un tout jeune Neil (Robert Pattinson) et à le recruter.

À moins que Neil ne naisse que dans un futur proche, qu'un protagoniste plus âgé ne tombe sur lui, et que Neil lui-même ne finisse par remonter le temps ? En tout cas, ils passent alors plusieurs années à travailler ensemble, dans l’ombre. Le protagoniste semble quoi qu'il arrive jouer régulièrement avec le « voyage dans le temps », comme le montre la scène finale où il assassine Priya, avant même que celle-ci ne puisse se débarrasser de Kat (Elizabeth Debicki).

Quant au plan final de Sator, il consiste à revenir dans le temps et à mourir paisiblement en compagnie de sa femme, à une époque où il imagine qu'elle avait encore des sentiments pour lui. D'où son retour sur le yacht où ils étaient en vacances. À ce moment de l'histoire, il existe donc deux Sator en même temps : l'un vient de partir pour l'Europe (celui du passé), l'autre est sur le bateau (celui du futur). Ce dernier va finir avec une balle dans le coeur, sa mort déclenchant alors la bombe dans la grotte où se trouve le protagoniste et le dernier artéfact nécessaire à la fabrication de l'algorithme.

Restent de nombreuses questions : une fois que Kat a tué son mari du futur sur le yacht, existe-t-il deux Kat pour toujours ? À quel moment la boucle de la Kat du futur se refermerait-elle ? Quand celle du passé se fait tirer dessus par Sator (la plus "vieille", restée cachée jusqu'ici, prendrait alors sa place) ?

Par ailleurs, dans la première scène, un homme masqué et en tenue militaire aide le protagoniste. Cette personne est équipée de balles à entropie inversée, c’est d’ailleurs la première fois qu’on voit cette technologie à l’oeuvre. S’agit-il du protagoniste lui-même, venu s’aider dans le passé ? Plus certainement de Neil, puisque Nolan fait un gros plan sur la ficelle rouge de son sac à dos, plan qu'on retrouvera à la fin pour faire comprendre que le cadavre au sol est bien le sien (et donc qu'il se dirige vers une mort certaine en retournant dans la grotte, après avoir fait ses adieux au protagoniste).

Enfin, dans la scène avec la scientifique Laura (Clémence Poésy), on découvre des restes d’une guerre à venir. A-t-elle un lien avec une guerre temporelle entre Tenet et les autres humains du futur ? Ou bien s’agit-il de pays divisés par le manque de ressources, qui finissent par sortir les armes ? L'inversion du temps qui aurait eu lieu dans une autre timeline (Neil évoque très rapidement la possibilité d'univers parallèles) ?

« N'essayez pas de comprendre. Ressentez », dit Laura au protagoniste. Et si on suivait tout simplement son conseil ?

Dix influences majeures de Christopher Nolan