Devdas
Diaphana Films

"Dola Re Dola" compte parmi les séquences les plus coûteuses de l’histoire de Bollywood.

À l'heure du confinement général, l'envie de danser vous démange ? Première vous propose de (re)voir quelques scènes dansantes cultes du cinéma et des séries télé...  Aujourd'hui, place à Bollywood et à l'une des chorégraphies les plus iconiques de l'industrie du cinéma.

Devdas compte parmi les films les plus populaires de Bollywood. Sorti en 2002, ce drame dansant signé Sanjay Leela Bhansali avec Aishwarya Rai raconte l’histoire d’un amour impossible entre Devdas (Shah Ruhk Khan), le fils d'un riche propriétaire, et Parvati (Aishwarya Rai), la fille d'un modeste voisin. Énorme succès à l’international, il a été le premier film indien à être présenté hors compétition au Festival de Cannes et a reçu de nombreuses récompenses. Ses scènes musicales hautes en couleur y sont pour quelque chose. 

À la manière d’une comédie musicale, les protagonistes se mettent à danser et à chanter de façon aléatoire devant la caméra. Le drame atteint sa quintessence dans l’incroyable scène musicale "Dola Re Dola", où Aishwarya Rai et Madhuri Dixit (qui joue le rôle d’une courtisane de Devdas) poussent la chansonnette tout en performant un duo de danse inoubliable, vêtues d’un sari traditionnel rouge et or. Voici cinq anecdotes sur cette scène culte. 

 

Aishwarya Rai s’est blessée pendant le tournage

Dans cette scène, les actrices et les danseuses portent de nombreux bijoux. Ornements en perles dans les cheveux, anneaux dorés aux poignets, colliers et boucles d’oreilles imposantes : tourner cette longue séquence dansée avec tout cet attirail a donné du fil à retordre aux comédiennes. En particulier à Aishwarya Rai qui s’est même blessée pendant le tournage. À cause de ses boucles d’oreilles très lourdes, l’actrice s’est mis à saigner du lobe de l’oreille en plein tournage. Elle a pourtant continué à danser, sans se plaindre, et a attendu sagement la fin du tournage pour retirer les bijoux.

Les actrices ont été doublées pour la chanson

Écrite et composée en une semaine par Nusrat Badr et Ismail Darbar, la chanson "Dola Re Dola" est devenue un hit incontournable en Inde après la sortie du film. Si Aishwarya Rai et Madhuri Dixit exécutent bien la chorégraphie elles-mêmes, elles ont en revanche été doublées pour la chanson. Les voix que l’on entend sont en réalité celles de Kavita Krishnamurthy et de Shreya Ghoshal, deux chanteuses indiennes connues pour doubler les voix des acteurs dans des productions bollywoodiennes. 

La séquence a été récompensée par de nombreux prix

Présenté à Cannes et nommé aux BAFTA dans la catégorie du meilleur film en langue non-anglaise, Devdas est reparti vainqueur dans de nombreux festivals de cinéma asiatiques. À ce titre, la séquence dansée "Dola Re Dola" a elle aussi eu beaucoup de succès, avec un total de 10 récompenses récoltées. Saroj Khan, la chorégraphe derrière la fameuse scène, a décroché quatre prix dont celui de la Meilleure chorégraphe aux Filmfare Awards. Kavita Krishnamurthy et Shreya Ghoshal ont quant à elles été sacrées meilleures chanteuses de playback à quatre reprises également, et Nusrat Badr a reçu deux prix en tant que meilleur parolier.

Irrfan Khan : L'acteur de The Lunchbox, Slumdog Millionaire et L'Odyssée de Pi est mort

Il s’agit de l’une des scènes les plus chères de Bollywood

Pour ses décors luxueux recréés en studio, ses costumes onéreux, ses danseurs et le matériel déployé pour la réalisation, la scène "Dola Re Dola" a coûté la modique somme d’un million de dollars. Elle s’est ainsi hissée à la première place des scènes dansées les plus chères de l’histoire du cinéma de Bollywood pendant plusieurs années, avant d’être détrônée en 2008 par une scène dansée du film Jodhaa Akbar d’Ashutosh Gowariker (avec Aishwarya Rai en actrice principale également).

"Dola Re Dola" a été élue meilleure scène musicale de Bollywood au monde

En 2018, un sondage britannique réalisé par l’hebdomadaire Eastern Eye a élu "Dola Re Dola" comme étant la meilleure scène musicale bollywoodienne au monde, suivie de près par la danse "PyarKiyaTohDarna Kya" tirée du film Mughal-e-Azam (1960) et "Ek Do Teen" du film Tezaab (1988). "La scène bollywoodienne parfaite nécessite un plateau de rêve, une chorégraphie incroyable, des danseurs merveilleux, des super-stars, des costumes à couper le souffle et doit dégager une impression de démesure, explique Asjad Nazir, collaborateur au magazine Eastern Eye. Cette scène doit également être un moment à part dans le film et 'Dola Re Dola' réunit tout ça et même plus."

 

"Fight the Power" : La danse coup de poing de Rosie Perez pour Spike Lee