DR

Décidément Forest Whitaker a pris un abonnement au biopic. D'après Variety, la tête d'affiche du Majordome va incarner l'ancien secrétaire d'Etat américain et militaire Colin Powell dans une production logiquement intitulée Powell. Le film se basera le scénario d'Ed Whitworth, le scénariste de Reyjavik, le film politique sur la rencontre au sommet entre Ronald Reagan (Michael Douglas) et le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev (Christoph Waltz) actuellement en pré-production.Powell a pour but d'explorer les coulisses de ce moment clé où le Secrétaire d'Etat des Etats-Unis s'est adressé à l'ONU pour plaider en faveur de la guerre en Irak, en 2003. Une décision basée sur des « preuves » très controversées qui avançaient que le pays possédait des armes de destruction massive. « L'histoire tragique d'un homme qui finit par prendre cette décision qu'il semble aujourd'hui regretter. Une décision qui fut sans nul doute une très grosse erreur » explique Ed Whitworth au magazine de cinéma. Un ans après l'arrivée de l'armée américaine en Irak, Powell a en effet démissionné. En 2005, il a fait part de son « amertume » concernant ce discours, qui « a fait tache dans (sa) carrière ». Lors de la campagne électorale de 2008, il a soutenu Barack Obama, et non le candidat républicain. Idem en 2012. Entre temps, il a demandé des comptes à la CIA et au Pentagone concernant les fausses informations qui lui avaient été communiquées pour préparer son discours.Ce biopic s'intéressera donc à des événements très récents. Le choix de Forest Whitaker dans le rôle-titre n'est pas étonnant. Habitué aux figures fortes (Idi Amin dans Le Dernier roi d'Ecosse, Martin Luther King Jr. dans Memphis) comme aux films politiques (Le Majordome), l'acteur de Zulu possède les qualités inhérentes à ce genre de rôles : une stature physique indiscutable et une force tranquille naturelle. Engagé auprès d'Obama en 2008, la star l'est aussi auprès de l'UNESCO comme ambassadeur de bonne volonté. Forest est également le co-fondateur de l'Institut International de la Paix (IIP) de l'université de Rutgers dans le New Jersey. Powell est encore à la recherche de son réalisateur.