Nom de naissance Bridges
Genre Homme
Avis

Biographie

James Bridges est un scénariste, réalisateur et producteur américain. Il est né le 3 février 1936 à Paris dans l'Arkansas. À dix-huit ans, James Bridges intègre l’Arkansas State Teachers College. Il s’illustre alors au sein de l’orchestre de l’université et y fait ses premiers pas de comédien. Alors qu'il est encore étudiant, le jeune homme apprend la disparition du légendaire James Dean en 1955. Cette disparition le marquera et influencera son travail par la suite. Après deux années d'études universitaires, James Bridges part pour Hollywood en 1956. Il intervient dans des shows télévisés comme Dragnet et Matinee Theater. Après avoir travaillé à Los Angeles comme régisseur pour John Houseman et son Professional Theatre Group, il est engagé à la fin des années cinquante par le producteur et directeur Norman Lloy pour écrire des scénarios pour la télévision. Il sera notamment l’auteur de près d'une vingtaine d'épisodes d’Alfred Hitchcock Présente. Il est d'ailleurs nommé aux Emmy Awards en 1964 pour son adaptation de la nouvelle de Ray Bradbury, The Jar, dans le cadre de cette même émission. En 1966, James Bridges signe son premier scénario pour le grand écran. Il s’agit d’un western dans lequel joue Marlon Brando, L’Homme de la Sierra, coécrit avec Roland Kibbee et adapté du roman de Robert McLeod. Quatre années plus tard, le scénariste dirige son premier film, Je donne la vie à qui je veux, dans lequel l'acteur Scott Glenn fait ses débuts à l'écran. L’héroïne de ce drame, campée par Barbara Hershey, est une femme qui va faire office de mère porteuse à la demande d’un couple qui ne peut avoir d’enfant. James Bridges, surtout connu pour son œuvre de scénariste, ne sera pas un metteur en scène très prolifique, ayant à son actif moins d'une dizaine de réalisations entre 1970 et 1988. Parmi ses films, on retiendra néanmoins La Chasse au diplôme en 1973, qui vaudra un Oscar du Meilleur Acteur dans un Second rôle à John Houseman. Ce long-métrage dépeint la vie estudiantine d'un élève de Harvard. Il sera nommé aux Oscars pour le Meilleur Scénario Adapté (adaptation d'un roman de John Kay Osborn Jr.). Le film est salué par les critiques et le public. Le producteur tourne aussi Le Syndrome Chinois en 1979 avec Jane Fonda, Jack Lemmon et Michael Douglas, film qui lui vaut une seconde nomination pour son scénario. Une fois encore, il triomphe au box-office. L'année suivante, il dirige Un Cowboy dans la ville avec John Travolta et Scott Glenn, un autre succès racontant la vie d'un jeune homme quittant la campagne pour se rendre à Houston et travailler dans une raffinerie. James Bridges remplace le réalisateur Joyce Chopra pour ce qui sera sa dernière réalisation, Les Feux de la Nuit en 1988. Basé sur le best-seller de Jay McInerney, ce long-métrage retrace les périples d'un cadre cocaïnomane et alcoolique dans la ville de New York. C’est à Michael J. Fox que revient ce rôle, alors que Kiefer Sutherland l’accompagne dans ses virées nocturnes. Pendant toute sa vie, Jack Larson a été l’ami le plus proche de James Bridges, mais aussi un fidèle collaborateur. L'acteur s'est fait connaître en 1952 dans la série télévisée Adventures of Superman. Il a également coproduit plusieurs des films du cinéaste, à l’image de La Chasse au diplôme, Un Cowboy dans la ville et Les Feux de la Nuit. Durant les années soixante-dix et quatre-vingt, James Bridges écrit et réalise quelques grands succès du box-office américain. Après une carrière de près de trente ans dans la télévision et le cinéma, il s'éteint à Los Angeles le 6 juin 1993, suite à un cancer de l'intestin.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1987 Les feux de la nuit Réalisateur -
1985 Perfect Réalisateur -
1979 Urban Cow-Boy Réalisateur, Scénariste -
1978 Le Syndrome Chinois Réalisateur, Scénariste -
1977 Neuf Trente Cinquante Cinq Réalisateur -

Stars associées