Nom de naissance Charles Bronson
Naissance
Ehrenfeld, États-Unis
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Fils d'émigrés lituaniens, il tient de très petits rôles au théâtre avant de débuter au cinéma sous son véritable nom dans La marine est dans le lac (H. Hathaway, 1951). Son visage buriné, sa musculature de boxeur le vouent, au cours de la première partie de sa carrière (1951-1960), soit aux emplois de personnages typés, d'origine étrangère, dans des films d'action, fantastiques, westerns ou policiers (l'Homme au masque de cire, A. De Toth, 1953 ; Bronco Apache, R. Aldrich, 1954 ; l'Aigle solitaire, D. Daves, id., pour lequel il adopte son pseudonyme ; le Jugement des flèches, S. Fuller, 1957), soit aux premiers rôles dans des productions de série B : Mitraillette Kelly (R. Corman, 1958), sur le petit comme sur le grand écran. Les Sept Mercenaires (J. Sturges, 1960) ouvrent la deuxième partie de sa carrière (1960-1967), tête d'affiche de grosses productions, avec des cinéastes renommés, dans des rôles variés : la Grande Évasion (Sturges, 1963), le Chevalier des sables (V. Minnelli, 1965), Propriété interdite (S. Pollack, 1966). Il abandonne la télévision. Les Douze Salopards (Aldrich, 1967) lui valent la célébrité. Commence alors la troisième partie de sa carrière, celle de star internationale, qui le reconduit malheureusement aux rôles typés de ses débuts : Adieu l'ami (Jean Herman, 1968), Il était une fois dans l'Ouest (S. Leone, id.), le Passager de la pluie (R. Clément, 1969). Dans des films conçus pour sa femme Jill Ireland (1936-1990) et pour lui, Michael Winner fait de lui un héros omnipotent, omniscient, sans mystère ni sensibilité, qui, des Collines de la terreur (1972) au Flingueur (1973), devient archétypal avec Un justicier dans la ville (1974). Bronson essaye d'échapper à ce personnage (Cosa Nostra, T. Young, 1972) ou de le ridiculiser : From Noon Till Three (C'est arrivé entre midi et trois heures, Franck D. Gilroy, 1976). Devant les réserves du public, il s'y laisse ramener : Un justicier dans la ville n 2 (Winner, 1981), Death Wish 3 (id., 1985). Il interprète ensuite la Loi de Murphy (Murphy's Law, J. Lee Thompson, 1986) et Protection rapprochée (Assassination, Peter Hunt, 1987). Dans des entreprises aussi mornement commerciales, Bronson semblait s'épuiser et épuiser ses plus fidèles admirateurs. Heureusement, on le redécouvre, acteur de composition sobre et mesuré, dans Indian Runner (Sean Penn, 1991) : muré dans son silence et dans sa solitude, il crée une mémorable figure paternelle vouée au suicide.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La belle du pacifique Acteur EDWARDS
2015 Le Jugement Des Flèches Acteur Blue Buffalo
2015 L'aigle solitaire Acteur Capitaine Jack
2015 Duel Dans La Foret Acteur Neff
1994 Le Justicier : L'Ultime Combat Acteur Paul Kersey

Stars associées