Titre original The Light Between Oceans
Date de sortie 5 octobre 2016
Réalisé par Derek Cianfrance
Avec Alicia Vikander , Michael Fassbender , Rachel Weisz
Année de production 2016
Pays de production États-Unis
Genre Drame
D’après l’œuvre de ML Stedman
Couleur Couleur

Synopsis

Quelques années après la Première Guerre mondiale en Australie. Tom Sherbourne, ancien combattant encore traumatisé par le conflit, vit en reclus avec sa femme Isabel, sur la petite île inhabitée de Janus Rock dont il est le gardien du phare. Mais leur bonheur se ternit peu à peu : Isabel ne peut avoir d’enfant… Un jour, un canot s’échoue sur le rivage avec à son bord le cadavre d’un homme et un bébé bien vivant. Est-ce la promesse pour Tom et Isabel de fonder enfin une famille ?

Dernières News

Alicia Vikander et Michael Fassbender bientôt mariés

Trois ans après leur rencontre sur le tournage d’Une vie entre deux océans.

Michael Fassbender : "Tous les acteurs sont condamnés au déclin"

A l'affiche d'Une vie entre deux océans, l'acteur hyperactif nous explique d'où vient sa boulimie de tournages.

Casting

Alicia Vikander
Isabel Sherbourne
Michael Fassbender
Tom Sherbourne
Rachel Weisz
Hannah Roennfeldt
Caren Pistorius
Adult Lucy Grace

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Vétéran de la Grande Guerre, Tom Sherbourne accepte un poste de gardien de phare sur une petite île, au large de l’Australie. Avec son épouse il vit le bonheur parfait, entaché cependant par deux fausses couches successives qui rendent la jeune femme dépressive. Un miracle se produit alors. Il y a comme une évidence à voir Derek Cianfrance adapter le best-seller de M.L. Stedman. Lui qui avait autopsié la fin d’une passion (Blue Valentine) et embrassé une tragique saga familiale (The Place Beyond the Pines) était tout désigné pour raconter le destin contrarié de Tom et Alice Sherbourne, ces amants magnifiques sur lequel le sort s’acharne. Derek Cianfrance le maniériste pousse tous les curseurs du  mélodrame à fond et accouche d’une oeuvre où la flamboyance de la forme n’a d’égale que la désespérance des personnages, prisonniers  d’un funeste mensonge qui les ronge de l’intérieur. Après Ryan Gosling, c’est au tour de Michael Fassbender d’incarner la virilité fragile et fétichisée par le regard sensible du réalisateur.
    Christophe Narbonne