Titre original Easy Virtue
Date de sortie 6 mai 2009
Réalisé par Stephan ELLIOTT
Avec Jessica Biel , Colin Firth , Kristin Scott Thomas
Scénariste(s) Stephan ELLIOTT, Sheridan Jobbins
Distributeur Pyramide Distribution
Année de production 2009
Pays de production GB
Producteurs James D. Stern Peter Nichols
Genre Romance
D’après l’œuvre de Noel Coward

Synopsis

Les années 20 avaient rugi, les années 30 devaient swinguer !John Whittaker, jeune Anglais de bonne famille, tombe fou amoureux de Larita, aventurière américaine et sexy. Il l'épouse sur le champ et la ramène dans le manoir de ses parents. Si Mr Whittaker n'est pas insensible au charme de sa belle-fille, l'allergie est instantanée chez Mrs Whittaker qui déroule un vaste champ de mines aux pieds de Larita. Celle-ci comprend vite qu'elle doit riposter si elle ne veut pas perdre John. La guerre des piques commence, les étincelles fusent, jusqu'au jour où le passé secret de Larita est révélé à tous. Elle décide alors de frapper un dernier grand coup.

Toutes les séances de Un mariage de rêve

Photos de Un mariage de rêve

DR
PRODUCTION

Un mariage de rêve

UN MARIAGE DE REVE ; EASY VIRTUE (2009)

Casting de Un mariage de rêve

Colin Firth
Mr. Whittaker

Critiques de Un mariage de rêve

  1. Première
    par Isabelle Danel

    Que Stephan Elliott, réalisateur australien et chantre du mauvais goût, s’attaque à l’univers de l’auteur anglais Noel Coward est plus qu’inattendu. Quoi de commun, en effet, entre l’excellent (et bigarré) Priscilla, folle du désert et les pièces délicatement satiriques qui ont donné des adaptations cinématographiques célèbres comme Sérénade à trois d’Ernst Lubitsch ou Brève Rencontre de David Lean ? Parée d’une apparente sagesse dans la mise en scène, cette immersion, au début des années 30, d’une belle Américaine (Jessica Biel) dans la britannique famille de son mari est un ravissement pour les yeux et les oreilles. La jeune épouse et sa belle-mère (Kristin Scott Thomas) échangent des répliques efficaces comme des Scuds. Et les chansons fredonnées par les personnages impriment un décalage de bon aloi.