Titre original Se Dio vuole
Date de sortie 29 novembre 2017
Durée 87 mn
Réalisé par Edoardo Maria Falcone
Avec Marco Giallini , Alessandro Gassman , Laura Morante
Scénariste(s) Marco Martani, Edoardo Maria Falcone
Distributeur Saje Distribution
Année de production 2015
Pays de production Italie
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Tommaso est un chirurgien renommé et un homme de certitudes qui n'a que mépris pour son entourage. Il est marié à Carla, et ils ont deux enfants : Bianca, mariée, et Andrea, étudiant en médecine. Andrea sème la révolution dans la famille quand il annonce qu'il veut devenir prêtre. Tommaso décide de se rapprocher de père Pietro qui semble à l’origine de cette vocation, dans l'espoir d’une découverte à même de faire revenir Andrea sur son idée.

Toutes les séances de Tout mais pas ça !

Dernières News sur Tout mais pas ça !

Concours : Gagnez des places pour Tout mais pas ça ! avec Marco Giallini

Le film de Edoardo Maria Falcone sortira le 29 novembre. 

Photos de Tout mais pas ça !

Casting de Tout mais pas ça !

Alessandro Gassman
le père Pietro

Critiques de Tout mais pas ça !

  1. Première
    par François Léger

    Que se passe-t-il quand le fils d'un laïc convaincu décide de devenir prêtre ? Le réalisateur Edoardo Maria Falcone s'impose en nouveau pape de l'humour transalpin avec Tout mais pas ça !, feel-good movie beaucoup plus malin qu'il n'en a l'air, où une famille très éloignée des milieux religieux va devoir composer avec la vocation étonnante d'un de ses enfants. À coups de dialogues ciselés et d'uppercuts au menton de la petite bourgeoisie italienne bien sous tous rapports, le film alterne entre l'ironie vacharde et une bienveillance totale envers ses personnages. Le portrait d'un père (l'excellent Marco Giallini), égocentrique patenté, qui se donne pour mission de libérer son fils d'une influence supposée. Son chemin vers la rédemption est souvent hilarant et chante les louanges de l'ouverture d'esprit sans jamais tomber dans la niaiserie. Un petit exploit en soi, mais la satire se fait étrangement timide quand il s'agit d'aller chatouiller l'institution cléricale. Pas de quoi empêcher le film de s'offrir haut la main le titre de comédie italienne de l'année.

  2. Première
    par François Léger

    Que se passe-t-il quand le fils d'un laïc convaincu décide de devenir prêtre ? Le réalisateur Edoardo Maria Falcone s'impose en nouveau pape de l'humour transalpin avec Tout mais pas ça !, feel-good movie beaucoup plus malin qu'il n'en a l'air, où une famille très éloignée des milieux religieux va devoir composer avec la vocation étonnante d'un de ses enfants. À coups de dialogues ciselés et d'uppercuts au menton de la petite bourgeoisie italienne bien sous tous rapports, le film alterne entre l'ironie vacharde et une bienveillance totale envers ses personnages. Le portrait d'un père (l'excellent Marco Giallini), égocentrique patenté, qui se donne pour mission de libérer son fils d'une influence supposée. Son chemin vers la rédemption est souvent hilarant et chante les louanges de l'ouverture d'esprit sans jamais tomber dans la niaiserie. Un petit exploit en soi, mais la satire se fait étrangement timide quand il s'agit d'aller chatouiller l'institution cléricale. Pas de quoi empêcher le film de s'offrir haut la main le titre de comédie italienne de l'année.