Titre original The Bay
Date de sortie 19 juin 2013
Réalisé par Barry Levinson
Avec Nansi Aluka , Christopher Denham , Stephen Kunken
Distributeur ARP
Année de production 2013
Pays de production US
Genre Film d'horreur

Synopsis

La petite ville côtière de Chesapeake Bay doit sa prospérité à l’élément aquatique. Lorsque deux biologistes français relèvent un affolant niveau de toxicité de l'eau et tentent d’alerter le maire, ce dernier refuse de semer la panique dans sa paisible cité. Inaction fatale, puisqu'une épidémie mortelle ne tarde pas à se répandre, qui voit les habitants se transformer en hôtes de parasites mutants qui prennent le contrôle de leurs esprits, tandis que Cheaspeake Bay sombre dans l'horreur…

Offres VOD de The Bay

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 9.99  € Acheter
SFR HD SD SFR 4.99 € Louer

Photos de The Bay

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

The Bay

The bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

The Bay

Affiche Us

The bay

The bay

The bay

Critiques de The Bay

  1. Première
    par Gérard Delorme

    En 2009, les habitants d’une petite ville balnéaire de la baie de Chesapeake (Maryland) meurent dans des conditions horribles à la suite d’une catastrophe écologique. L’affaire est étouffée par les autorités, avant qu’une journaliste ne réunisse des preuves pour témoigner. Jusqu’à présent, le found footage a servi de prétexte à des films fauchés ou à des blockbusters pour adolescents peu exigeants. Qui aurait cru que l’auteur de Rain Man utiliserait ce procédé pour réussir un petit film d’horreur extrêmement convaincant ? En fait, Barry Levinson est un pionnier de la caméra portée, qu’il a utilisée si efficacement dans la série Homicide que Lars von Trier la cite comme une source d’inspiration majeure pour Breaking the Waves. Ici, Levinson convoque son expérience technique pour justifier les bricolages d’une journaliste télé. En plus de ses propres rushes, elle rassemble toutes les images disponibles (vidéos policières, films amateurs tournés sur des téléphones portables) pour reconstituer un désastre écologique. Le résultat est à la fois horrifiant et vraisemblable, d’autant que certains éléments de la fiction sont inspirés de faits réels.