Date de sortie 17 décembre 2014
Durée 95 mn
Réalisé par Régis Wargnier
Avec Raphaël Personnaz , Phoeung Kompheak , Olivier Gourmet
Distributeur Gaumont
Année de production 2014
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Cambodge, 1971.Alors qu’il travaille à la restauration des temples d’Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d’être un espion de la CIA. sa seule chance de salut, convaincre Douch : le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l’embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable.Adaptation des livres Le portail et Le silence du bourreau de François Bizot

Toutes les séances de Le Temps des aveux

Photos de Le Temps des aveux

DR
DR
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap
Gaumont Distribution / Scope Pictures / Bophana Production / Les Films du Cap

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Le Temps des Aveux

Casting de Le Temps des aveux

Raphaël Personnaz
François Bizot
Olivier Gourmet
le consul Marsac

Critiques de Le Temps des aveux

  1. Première
    par Gérard Delorme

    En parfait complément de l’approche documentaire et pédagogique de Rithy Panh sur la barbarie des Khmers rouges, le long métrage de Régis Wargnier s’adresse à un public plus large. Il apporte aussi une dimension romanesque au récit des aventures d’un ethnologue français pris dans un conflit auquel il ne comprend rien. L’incroyable histoire de François Bizot méritait d’être racontée parce qu’elle repose sur un paradoxe : il doit sa vie à un tueur. Il a en effet connu Douch avant que celui-ci « n’exerce » à grande échelle, ce qui évite au réalisateur d’illustrer le génocide mais lui permet de questionner l’incompréhensible cruauté de certains hommes. Comme chez Rithy Panh, un soupçon de lumière semble éclairer le mystère quand, à la fin du film, le bourreau est confronté à sa victime. Son humanité, qu’il n'a jamais remise en question, ressort alors, fascinante et contradictoire, l’espace de quelques instants.