Date de sortie 22 avril 2015
Réalisé par Emmanuel Mouret
Avec Virginie Efira , Anaïs Demoustier , Laurent Stocker
Scénariste(s) Emmanuel Mouret
Distributeur Pyramide Films
Année de production 2015
Pays de production FR
Producteurs Frédéric Niedermayer
Genre Comédie

Synopsis

Clément, instituteur, est comblé jusqu'à l'étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu'il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s'éprend de lui. Entretemps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d'Alicia....

Offres VOD

ARTE Boutique HD ARTE Boutique 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
SFR SD HD SFR 5.99 € Louer
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Photos

DR
DR
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma
Pyramide Distribution / Moby Dick Films / Arte France Cinéma

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Caprice

Critiques

  1. Première
    par Bernard Achour

    Un mois après Jérôme Bonnell et "À trois on y va", c’est au tour d’Emmanuel Mouret d’adopter les principaux codes du vaudeville pour les accommoder à sa sauce. Mais à la bienveillance utopique du premier, il répond par une approche à la fois plus comique et moins confortable. Soit la valse-hésitation d’un instituteur, don juan malgré lui, tiraillé entre une compagne de rêve (Virginie Efira, somptueuse de nuances et de féminité) et une fille pot de colle aussi charmeuse que manipulatrice. Mené sur un tempo bondissant, le film dégage pourtant des effluves sadomasochistes inattendus. Chargé jusqu’à la méchanceté pure, le personnage d’Anaïs Demoustier suscite ainsi une déplaisante exaspération, tandis que l’absurde faiblesse du séducteur involontaire laisse presque entendre qu’il prend du plaisir à perdre pied. Bien huilé, mais pas aussi sympathique qu’il n’en a l’air.