Titre original Captain Underpants
Date de sortie 4 octobre 2017
Réalisé par David Soren
Avec Kevin Hart , Ed Helms , Nick Kroll
Scénariste(s) Nicholas Stoller
Distributeur 20th Century fox
Année de production 2016
Pays de production États-Unis
Genre Animation
Couleur Couleur

Synopsis

Les aventures de deux amis, George Beard et Harold Hutchins, âgés de dix ans, qui décident de lancer leur propre bande-dessinée, en imprimant chaque numéro dans le secrétariat de leur école pour ensuite vendre les tirages dans la cour de récré. Seulement, leur petite affaire n’est pas du goût du principal, un vieux grincheux nommé Mr. Kupp, bien décidé à y mettre un terme.Au bord de la banqueroute, George et Harold vont alors se venger en hypnotisant ce dernier, et c’est là qu’apparaît… Captain Underpants ! Ainsi, lorsque Kupp est hypnotisé, il devient un super-héros, affublé d’un slip et d’une cape rouge. Adaptation d'une série de livres pour enfants en huit volumes.

Casting

Kevin Hart
George Beard (voix VO)
Ed Helms
Mr. Kupp (voix VO)
Nick Kroll
Pippy P. Poopypants (voix VO)
Thomas Middleditch
Harold Hutchins (voix VO)

Critiques

  1. Première
    par François Léger

    Véritable institution chez les mômes américains avec 50 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis, les livres Le Capitaine Slip (Captain Underpants en VO) de David Pilkey, n'ont jamais vraiment pris de l'autre côté de l'Atlantique. Jusqu'ici. DreamWorks Animation se lance dans l'adaptation de ces best-sellers avec David Soren (Turbo, en 2013) à la barre. L'histoire de deux jeunes élèves de CM1 très farceurs, George Glousse et Harold Golade, qui inventent et dessinent un personnage loufoque de comic book : une sorte de Superman obèse et quadra, simplement affublé d'un slip et d'une cape. Mais un jour, alors qu'ils se retrouvent dans le bureau du très strict directeur de l'école, Capitaine Superslip prend accidentellement vie…

    Un festival hilarant de slapstick, de grosse déconne et d'humour régressif cousu main pour le scénariste Nicholas Stoller (également réalisateur de Nos Pires Voisins et Cinq ans de réflexion). Le film multiplie les styles graphiques - il y a même une séquence tordante avec de vraies chaussettes animées - et ne se départit jamais d'une vibe cartoonesque déjantée totalement assumée, sans oublier de donner des enjeux à l'aventure. Un pas de côté réjouissant pour DreamWorks, qui après le sympathique Baby Boss semble bien décidé à revigorer sa branche animation.