Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie
StudioCanal

Ce soir à 20h45, France 4 diffuse Le Premier jour du reste de ta vie. Un très beau film signé Rémi Bezançon pour lequel Déborah François a reçu le César du meilleur espoir féminin 2009. A cette occasion, un détour par la salle des archives s’impose. Retour en 2007…

Novembre 2007. Déborah François a 20 ans. La jeune actrice est à l’affiche du drame belge Les Fourmis rouges, deux ans après avoir été révélée par L’Enfant des frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, film couronné par la Palme d’Or au Festival de Cannes 2005.

Cheveux bruns, allure juvénile, elle répond avec bonne humeur et légèreté aux questions du journaliste. Son plan B en cas d’échec dans le cinéma ? L’enseignement. Son modèle ? Charlotte Rampling. Son rêve ? Tourner avec Tim Burton.

A l’époque, Déborah François n’a pas encore tourné dans Le Premier jour du reste de ta vie, rediffusé dimanche soir sur Arte. Une comédie dramatique saluée par la critique à sa sortie. Première écrivait notamment : "En cinq moments clés, Rémi Bezançon saisit l’essence des liens du sang, la difficulté d’exister au milieu d’un groupe, l’envie d’indépendance et la peur de la solitude." Un film beau, émouvant sans tomber dans le pathos et empreint d’une nostalgie jamais pathétique. Aux César 2009, Déborah François et son frère à l’écran Marc-André Grondin étaient repartis avec les deux statuettes de Meilleur espoir.

Bande-annonce du Premier jour du reste de ta vie :  

Le premier jour du reste de ta vie est un film sensible et drôle à la fois [critique]