Richard Berry
Avis: 
Date de naissance: 
30 juillet 1950 (âge : 66 ans)
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme
Profession: 
Réalisateur, Acteur

Biographie: 

L'acteur français Richard Berry a joué dans plus d’une cinquantaine de films, et en a réalisé une demi-douzaine, sans parler des pièces de théâtre auxquelles il a participé; bref c'est une référence dans le paysage du cinéma français.Richard Berry naît dans le Xème arrondissement de Paris le 31 juin 1950, et passe une partie de sa jeunesse dans le département des Hauts-de-Seine. Les Benguigui, famille de commerçants, voudraient bien-sûr que leur fils fasse des études, mais Richard est irrésistiblement attiré par le théâtre. Les classiques, Racine, Corneille, Beaumarchais, Molière, n’ont plus de secret pour lui lorsqu’il décide de faire partie d’une compagnie d’amateurs à 16 ans.Trois ans plus tard il prend part aux concours d’entrée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et Richard Berry obtient le précieux sésame pour une formation assurée par Antoine Vitez et Jean-Laurent Cochet.A l’issue de cette période d’apprentissage, Richard Berry passe à l’étape suivante et entre à la prestigieuse Comédie-Française (fondée à la fin du XVIIème siècle), dont il fera parti de 1973 à 1980.A partir de 1972, Richard Berry décroche quelques petits rôles au cinéma. Il joue notamment dans Absences répétées, un film sur la drogue de Guy Gilles, et dans La Gifle que réalise Claude Pinoteau en 1974, et qui permet à Berry de côtoyer Isabelle Adjani, Annie Girardot et le grand Lino Ventura.C’est quatre ans plus tard que sa carrière explose, quand Richard Berry donne la réplique à Nathalie Baye, Anouk Aimée et Gabriele Ferzetti dans Mon premier amour d’Elie Chouraqui.A partir de là Berry va enchaîner les succès, notamment dans des films d’Alexandre Arcady, dont le désormais culte Le grand Pardon, en 1981. Dans ce film Richard Berry est Maurice Bettoun, qui fait partie d’un clan mafieux de Pieds-noirs juifs. L’histoire est inspirée de celle du clan Zemour.Ils collaboreront par la suite sur de nombreux projets, tous couronnés de succès, Le Grand Pardon 2, Pour Sacha, et Entre Chiens et loups, ainsi que L’union Sacrée.Entre temps Richard Berry joue sous la direction de Claude Lelouch dans Un homme et une femme : vingt ans déjà. Josiane Balasko, la femme de Philippe Berry, son sculpteur de frère, le fait tourner dans Ma vie est un enfer en 1991. Il devient par la suite l’acteur fétiche d’Henri Verneuil à deux reprises pour Mayrig et 588, Rue du Paradis.En 1992, ce passionné de montres anciennes joue les pères protecteurs dans Le Petit Prince a dit, signé Christine Pascal. Richard Berry devient Adam, le papa d’une petite Violette qui souffre d’une tumeur cérébrale et qui, malgré sa fuite en sa compagnie, va peu à peu ressouder sa famille en renouant le contact avec son ex-épouse. Ce film lui vaut une nomination au César du meilleur acteur et le prix d’interprétation au festival de Montréal. La même Christine Pascal fait appel à lui pour interpréter le personnage de Simon dans Adultère, mode d’emploi en 1995.Richard Berry compte d’autres grands films à son actif en collaboration avec de grands metteurs en scène parmi lesquels Francis Veber Tais-toi ! en 2003, où il joue le commissaire Vernet, avec Gérard Depardieu et Jean Reno. Ils collaboreront aussi sur La Doublure en 2005 et Terminus en 2006.Bertrand Tavernier le dirigera dans L’Appât, Gabriel Aghion l’engage dans Pédale douce aux côtés de Patrick Timsit, Fanny Ardant et Michèle Laroque qui parait en 1996, comédie co-écrite par Pierre Palmade.L’humoriste Laurent Baffie s’essaie aussi à la réalisation et invite Richard Berry à participer à son film Les Clefs de bagnole (2003).Berry partage en 2008 l’affiche avec l’ancien « Robin des Bois » Jean-Paul Rouve dans Coach, comédie sociale d’Olivier Doran.Enfin le réalisateur de la série Zodiaque, Claude-Michel Rome, lui attribue le personnage d’un flic mystérieux dans La Main Courante, avec Zabou Breitman toujours en 2008.Richard Berry, fort d’une carrière de près de trente ans devant les caméras, se décide à passer derrière la camera. Les deux premiers films qu’il réalise sont des comédies. L’Art (délicat) de la séduction sort en 2001. Il met en scène son ami Patrick Timsit et révèle la ravissante actrice belge Cécile de France. Trois ans plus tard, il lance sa fille Joséphine Berry (que Richard a eu avec l’actrice britannique Jessica Forde) dans son deuxième film comique qu’il intitule Moi, César, 10 ans et demi, 1m39. En 2005, il se met au thriller psychologique avec La Boîte noire, qui met en scène José Garcia.L'immortel, prévu en 2009, traite un sujet qu’il affectionne particulièrement, la guerre des gangs, dans lequel Jean Reno joue un truand marseillais des années soixante-dix, Jacky Le Mat. Celui qui n’est autre que l’oncle de Marilou Berry, parallèlement à sa carrière cinématographique, fait une apparition à la télévision aux côtés de Michèle Laroque dans Mon Voisin du dessus en 2003, et remonte sur les planches en 2001, sous la direction de Patrice Kerbrat pour la pièce Trois versions de la vie. Il joue également dans la comédie l’Emmerdeur de Francis Veber, et adapte Café Chinois, livre d’Ira Lewis avec François Berléand.A côté de sa vie d’artiste aux registres multiples, Richard Berry, qui a élu domicile à Montmartre, se sent particulièrement concerné par les problèmes de greffes d’organes. Il profite de sa notoriété pour soutenir une cause qu’il défend énergiquement depuis qu’il a fait don d’un rein à Marie Berry, sa sœur, en 2005.Après la comédie Le coach, l'acteur se plait dans ce registre et joue aux côtés de Franck Dubosc dans Le marquis.

Films réalisés par Richard Berry

Commentaires sur Richard Berry

Dernières news sur Richard Berry

Lanester : de nouveaux épisodes, sans Richard Berry ?
16/09/2014 - 10:31

Il semblerait que, audiences aidant, Lanester devienne bien une série pour France 2. Il faut dire que le duo Richard Berry / Emma de Caunes avait tenu bon face aux Experts de TF1. Petit bémol : sans Richard Berry…

Les plus vues