Nom de naissance Danièle Delorme
Naissance
Levallois-Perret (France)
Décès
Nationalité Français
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Interprète
Avis

Biographie

A ne pas confondre avec l'acteur français Daniel Delorme.

Danièle Delorme est une comédienne de théâtre, actrice et productrice de cinéma français. De son vrai nom Gabrielle Danièle Marguerite Andrée Girard, elle est née le 9 octobre 1926 à Levallois-Perret. Célèbre pour ses rôles dans les films Miquette et sa mèreVoici le temps des assassinsLes MisérablesUn éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis, elle est la fille d'André Girard et fut la compagne de Daniel Gélin. De leur union est né Xavier Gélin. Elle est donc le grand-mère de Hugo Gélin.

Entrée dans la résistance à seize ans tout en démarrant sa carrière cinématographique, elle prend le pseudonyme de Danièle Delorme pour fuir la Gestapo.

Fille du peintre et résistant André Girard, elle rêve très tôt d’embrasser une carrière de concertiste et devient élève au conservatoire de musique (piano). L’Occupation allemande mettra toutefois un terme à son ambition, et, réfugiée à Cannes, elle s’oriente alors vers le théâtre en suivant les cours d'art dramatique de Jean Wall, où elle rencontre Gérard Philipe. Elle fait ses premiers pas sur les planches dans la compagnie Claude Dauphin avec Poil de Carotte, tout en s’engageant dans la résistance.

Une résistante à l'écran

Après la Libération, Danièle Delorme se rend à Paris et se perfectionne auprès de René Simon et Tania Balachova. Elle débute dès 1942 au cinéma sous la direction de Marc Allégret : Félicie Nanteuil et La Belle Aventure (1942), Les Petites du quai aux Fleurs (1944) - où son partenaire Bernard Blier lui trouve le pseudonyme qu'elle porte encore aujourd'hui - et enfin Lunegarde (1946).

En 1945, Danièle Delorme épouse Daniel Gélin (dont elle a un fils, Xavier), son partenaire et metteur en scène dans Les dents longues.

Elle figure également au cinéma dans Les jeux sont faits (Jean Delannoy, 1947) et Impasse des Deux Anges (Maurice Tourneur, 1948), et joue au théâtre dans des pièces de J.B. Priestley et Jacques Deval.

Mais ce sont ses interprétations des personnages de Minne dans Minne l'ingénue libertine (1949) de Jacqueline Audry, et surtout de Gigi de Colette (Jacqueline Audry, 1949), qui la révèlent soudainement au public, et qui la cantonnent, pour longtemps encore, aux rôles d’héroïnes frappées par le destin ou de blondes candides. S’ensuit une série de films, dont La Cage aux filles (Maurice Cloche, 1949), Sans laisser d'adresse (Jean-Paul Le Chanois, 1951), La Jeune Folle (Yves Allégret, 1952), Le Guérisseur (Yves Ciampi, 1954), Huis clos (Jacqueline Audry, 1954) et Le Dossier noir (André Cayatte, 1955).

De plus en plus de théâtre

Si ces prestations lui offrent un succès bien mérité, ils l’enferment néanmoins dans une image réductrice. Elle se tourne alors de plus en plus vers le théâtre, où elle enchaîne des rôles de composition plus riches et variés dans des oeuvres d'HuxleyAnouilhIbsen, Salacrou, ShawClaudel ou Pirandello

En 1954, Danièle Delorme divorce d'avec Daniel Gélin. Deux ans plus tard, elle se remarie avec Yves Robert, avec lequel elle monte une société de production, La Guéville.

L’appel de l’écran se fait sentir à nouveau, et la voilà qui s'illustre à nouveau dans quelques films comme Ni vu ni connu d'Yves Robert (1958) avec Louis De Funès.

Delorme à la production

Danièle Delorme la productrice signe son premier film, et sa première réussite, en 1961 avec La Guerre des boutons. Aimant prendre des risques, elle parie courageusement sur Antoine Bourseiller (Marie-Soleil, 1964), Jacques Doillon, dont elle produit trois films (La Femme qui pleure et La Drôlesse en 1978, et La Fille prodigue en 1980), et sur Alain Cavalier (Martin et Léa en 1978 et Un étrange voyage en 1980). Elle coproduit également des films comme Himalaya, l'enfance d'un chef(1999) et U.V. (2002).

Se consacrant désormais uniquement à la production, elle finance le film Comme des Frèrespremier long métrage de son petit-fils Hugo Gélin en 2012, et le film La Cage de Dorée de Ruben Alves en 2013.

Danièle Delorme s'éteint le 17 octobre 2015, à l'âge de 89 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Gigi Acteur Gigi
2015 Lunegarde Acteur M. de VERTUMNE
2015 Rendez-vous avec la chance Acteur Michèle
2015 Agnes de rien Acteur CHALIGNY Agnès de
2015 Le dossier noir Acteur Yvonne

Filmographie Série

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1994 Madame le proviseur Acteur -

Stars associées