Fabrice Luchini
Genin-Hahn-Marechal/ABACA

Un Homme pressé sera projeté en avant-première vendredi 28 septembre dans le cadre du Festival Première.

Quand Luchini se la joue psychanalyste à la plage

La plupart des gens vont à la plage pour se détendre ou prendre le soleil. Pas Luchini. Il préfère jouer au sociologue et analyser les mœurs des passants. "L’acte de désinhibition d’enlever le t-shirt, c’était déjà le premier symptôme d’une déglingue", affirme Dr Luchini, qui joue également au psychanalyste, qualifiant un naturiste d’"énorme Narcisse qui est fou de sa bite" !

 

Quand Luchini parle de la gauche

Fabrice Luchini ne manque jamais une occasion de plaisanter sur la politique. Notamment chez Drucker, chez qui il parle de la gauche, sortant alors « d’une sorte d’anonymat marxiste ». Luchini fait son show devant Laurent Gerra, plié en deux : « le but de la gauche, c’est d’enlever l’individu (…). Drucker doit abandonner ses habits de Drucker pour donner son argent aux autres. Putain, c’est bizarre que les gens ne veulent pas comprendre … », explique-t-il avant de conclure joyeusement qu’"on va être niqués, tous ! Chegau, tedroi : gros niquage" !

 

Quand Luchini imite le cheval

Acteur hors-pair, Luchini sait même jouer … les mauvais acteurs. Romain Duris, alias Jean-Baptiste Poquelin, lui donne des cours de théâtre dans Molière, où il interprète Monsieur Jourdain. Pas crédible, son imitation du cheval a au moins le mérite d’être hilarante.

 

Quand Luchini chante du Johnny

Dans Jean-Phillipe, Fabrice Luchini incarne un fan de Johnny qui se réveille dans un monde où le rockeur n’a jamais existé. Luchini s’en donne à cœur joie, notamment dans la scène où il chante, dans la rue et bourré, provoquant la colère de ses voisins. "Si vous cherchez la bagarre, vous êtes venu à la bonne place !"

 

Quand Luchini récite Le corbeau et le renard en verlan

La version en verlan du Corbeau et du renard a beau être un incontournable du répertoire de Luchini, mille fois entendue, on ne s’en lasse pas !

 

Un Homme pressé est projeté vendredi 28 septembre dans les cinémas Pathé-Gaumont au tarif unique de 8 euros dans le cadre du Festival Première.