Johnny Depp
Abaca

"Il n’y a personne autour de lui qui n’est pas payé"

Le magazine Rolling Stone publie un portrait fou de Johnny Depp, qui semble être au plus bas après ses déboires financiers (il serait ruiné et accuse ses anciens managers d’avoir profité de lui, il leur réclame plusieurs millions de dollars) et son divorce avec Amber Heard (suite à des violences conjugales de la part de Depp). Le journaliste Stephen Rodrick a pu se rendre durant trois jours dans la résidence londonienne de Johnny Depp, une villa cossue qu’il ne semble quitter que pour tourner des films et partir en tournée avec son groupe Hollywood Vampires. Rodrick ne prend pas de gants avec la star, qu’il décrit comme un grand buveur - tantôt charmeur, tantôt flippant - et dont le style de vie lui rappelle « les derniers jours d’Elvis Presley ».

Dans l’article, Depp défend son bout de gras et assure toujours qu’on lui a volé de l’argent sur ses comptes. Mais on comprend vite que sa famille (et notamment sa soeur, Christie) se servait directement dans la bourse de l’acteur, alors que ce dernier dépensait environ deux millions de dollars par mois et refusait de voir la réalité des choses, malgré de nombreuses alertes supposées de ses managers. Un grand gamin à l’esprit embrumé par les drogues, qui signait à peu près n’importe quoi, sans jamais regarder.

Le portrait raconte comment Depp enchaîne les films pour éviter la ruine et vit désormais reclus : « Il n’y a personne autour de lui qui n’est pas payé », écrit le journaliste, qui raconte avec beaucoup de détails les procès à venir de celui qui sera prochainement à l’affiche des Animaux fantastiques - Les crimes de Grindelwald. Johnny Depp évoque pêle-mêle ses enfants - sa plus grande fierté -, la dureté de sa mère aujourd’hui décédée et à qui il a offert une maison avec son premier cachet d’ampleur, et son amitié avec Hunter S. Thompson et Marlon Brando. Il avoue également, à demi-mot, avoir fourni à River Phoenix la drogue qui a causé son overdose : « Imaginez vivre avec ça », lâche-t-il, l'air sombre.

À un moment, il se confie sur sa santé mentale après la révélation de ses problèmes d’argent et le divorce avec Amber Heard (dont il ne peut pas parler suite à la signature d’un accord de non-divulgation) : « J’étais au plus bas possible. La prochaine étape, c’était : ‘Tu vas arriver quelque part avec les yeux ouverts et tu vas en sortir avec les yeux fermés’. Je ne pouvais plus supporter la douleur ».

Le portrait, en anglais, est à retrouver sur le site de Rolling Stone.

Pourquoi Johnny Depp est-il devenu si maigre

Prochainement au Cinéma