DR

Ils vont même voir leurs spectacles respectifs.

Invité par Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché ce samedi, Elie Semoun n'a pas échappé aux éternelles questions sur ses relations avec son ex-binôme Dieudonné.

Evoquant "feu son compère qui pour bien des gens n'existe plus", Yann Moix a demandé à l'acteur et humoriste de 52 ans s'il pensait que Dieudonné avait inventé "une nouvelle manière d'être antisémite, l'antisémitisme humoristique". Loin de charger son ancien partenaire de scène, Elie Semoun admet être mal à l'aise : "Ah la la, j'ai du mal à parler à la place de Dieudo parce que moi je suis très partagé (...) malgré tout, ça peut choquer des gens mais j'ai encore de l'affection pour lui, c'est très paradoxal".

Le psy de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? révèle ensuite qu'il n'a pas coupé les ponts avec l'humoriste controversé. "Quand on parle d'antisémitisme, évidemment, il me dit qu'il ne l'est pas. Il est toujours dans l'amibiguité donc c'est vachement compliqué de parler avec lui", reconnaît-il. Si Elie Semoun a du mal à se positionner par rapport à Dieudonné, les deux hommes continuent de se fréquenter.

"Oui, je lui parle encore, on s'envoie des textos, j'ai été voir son spectacle, il est venu voir le mien. Il est venu, y'avait 15 personnes autour de lui. Les gens se regardaient, étaient évidemment un peu étonnés mais ils nous aimaient bien ensemble", raconte-t-il, une pointe de nostalgie dans la voix. Avant de lâcher "Putain, j'ai l'impression de faire la promo du spectacle de Dieudo !"

 

A lire aussi sur Première