Metropolitan Film Export

Le film de Ridley Scott raconte l’histoire d’un célèbre kidnapping.

John Paul Getty était l’un des hommes les plus riches au monde. Et sa famille en a payé le prix. Tout l’argent du monde, c’est le récit de l’incroyable histoire du kidnapping de son petit-fils John Paul Getty III. Attention, la suite contient des spoilers du film.

Le 10 juillet 1973, une bande de malfrats italiens kidnappent un adolescent âgé de 16 ans, John Paul Getty III. Objectif : réclamer une rançon à sa richissime famille. Son grand-père, John Paul Getty sénior, incarné par Christopher Plummer à la place de Kevin Spacey, était en effet le premier milliardaire de l’histoire.

Tout l'argent du monde : critique

Si l’homme était connu pour son compte en banque, il l’était aussi pour sa pingrerie. Il avait notamment installé un téléphone payant dans l’aile de sa maison réservée aux invités, comme on le voit dans le film.

Attirés par la fortune familiale des Getty, des gangsters italiens organisent en 1973 l’enlèvement du petit-fils du patriarche. Le jeune Paul rentrait d'une nuit de fête à Rome quand il est jeté à l’arrière d’une fourgonnette, les yeux bandés et retenu dans une cellule dans le sud de l’Italie.

Le lendemain, sa mère, Abigail Harris (Michelle Williams dans le film) reçoit la demande de rançon par téléphone : 17 millions de dollars.

Surprise, le grand-père refuse, arguant qu’en acceptant, il ferait de ce kidnapping un exemple. "Si je paie un centime de rançon, j’aurai 14 petits-enfants kidnappés" explique-t-il à l’époque lors d’une conférence de presse.

Pendant ces tractations, l’adolescent croupit dans sa cellule, assommé par l’alcool qu’on lui fait boire. Après 4 mois, ses ravisseurs lui coupent une oreille et l’envoient dans une enveloppe à un journal italien. Leur demande de rançon est revue à la baisse : ils ne réclament plus "que" 3,2 millions de dollars.

Getty sénior finit par accepter de payer, mais en baissant encore le montant de la rançon, qui passe à 2,9 millions. Il débourse alors 2,2 millions de dollars, mais pas plus. Il s’agissait en effet de la somme maximale qu’il pouvait donner sans payer d'impôts dessus. Il prête alors les 700 000 dollars restant à son fils, mais lui impose un taux de remboursement de 4%.

Le 15 décembre 1973, Paul est relâché dans la nature, avant d’être secouru par un automobiliste. Sa mère qui s’est battue pour le retrouver, lui propose d’appeler son grand-père pour le remercier. Getty sénior aurait refusé de le prendre au téléphone. Il décède trois ans après la libération de son petit-fils, à 83 ans.

Après une enquête de police, 9 des kidnappeurs ont été arrêtés, dont certains avaient des liens avec la Mafia. Faute de preuves suffisantes, seulement deux d’entre eux ont été condamnés à de la prison. Quant aux 2,9 millions versés, ils n’ont pas été retrouvés en intégralité.

Paul Getty ne s’est jamais remis de son enlèvement. Après avoir bénéficié d’une chirurgie réparatrice de l’oreille, il devient père en 1975, à seulement 18 ans. Un choix qui pousse son grand-père à le déshériter. Six ans plus tard, en 1981, il fait une overdose et en ressort paralysé et malvoyant. Il décède en 2011 à 54 ans, après une vie de souffrance.

L'adaptation de ce fait-divers est à découvrir au cinéma ce mercredi 27 décembre. 

A lire aussi sur Première