Moon
Sony

Le film de SF sera diffusé dimanche soir sur Arte, juste après Apollo 13, de Ron Howard.

Moon de Duncan Jones, fête ses dix ans, et il sera proposé ce week-end pour la première fois en clair à la télévision.  Sur la 7e chaîne, à 23h10, précisément. Ce film de SF malin suit Sam Bell (Sam Rockwell), qui vit depuis plus de trois ans dans la station lunaire de Selene, où il gère l'extraction de l'hélium 3, seule solution à la crise de l'énergie sur Terre. Souffrant en silence de son isolement et de la distance le séparant de sa femme et de sa fille, il passe son temps à imaginer leurs retrouvailles. Mais quelques semaines avant la fin de son contrat pour l'entreprise Lunar, Sam se met à voir et à entendre des choses étranges...

Sam Rockwell : “J’ai été arrêté par la police du cabotinage une fois ou deux”

Une oeuvre "troublante, ciselée, intelligente et qui confirme la naissance d'un grand cinéaste" pour Jérôme Dittmar, auteur de la critique de Fluctuat"Mieux qu'un espace mental, Moon invente un huis clos du dédoublement dans un temps délinéarisé qui à l'écran demeure linéaire" précise ce dernier qui souligne la vision de "l'homme et de la conscience" du réalisateur.

Moon est effectivement une réussite, qui a lancé la carrière du fils de David Bowie à Hollywood. Duncan Jones a depuis poursuivi dans cette voie en tournant Source Code (2011), Warcraft (2016) et Mute (2018). Ce dernier, diffusé récemment sur Netflix, devait être son premier film, un hommage à Blade Runner dans la lignée de Moon, mais le réalisateur a obtenu des financements pour cet autre projet en premier. Il a cependant pu faire écho à son oeuvre originale au cours de l'intrigue de Mute, en y faisant plusieurs clins d'oeils à l'histoire de Sam Bell.

Le prochain film de Duncan Jones sera une adaptation de comic book