Impitoyable, le sommet de Clint Eastwood

Impitoyable

Le chef d’œuvre indétrônable du grand Clint ressort en salles

Au fond c’est simple. Il y a Harry, il y a les mélos, il y a les westerns. Et puis, il y a Impitoyable, ce film fascinant qui trône tout là-haut. Ici, sans doute pour la dernière fois à ce niveau de génie, Clint Eastwood joue sur ses deux terrains de jeu favoris. Il est la movie star masochiste misant sur sa propre personnalité de vieil homme charmeur et sophistiqué, et il est ce cinéaste faisant saigner les blessures de l’âme, habitant les fantômes du passé. Son héros, ancien hors-la-loi reconverti dans l’élevage, va ressortir les flingues, mais pour venger une demoiselle en détresse. Plus vraiment vivant et pas complètement mort, il déambule dans l’Ouest, hanté par les visions de son autre vie, chargé de ramener la justice et de nettoyer le patelin – symboliquement, les fondations de la maison Amérique. Dans Impitoyable, Eastwood parvient à un point d’équilibre qu’il n’a jamais atteint avant et qu’il n’atteindra plus jamais. Tout ce qu’on aime chez lui est là, à un degré de pureté incandescent : le narrateur suprême, le héros de la violence en héritage et de l’impasse rédemptrice, le conteur penché sur la destinée tragique de ses personnages. Le prologue inouï, le plan sur la tombe, le déchainement de violence dans l’hôtel, Gene Hackman… Un chef d’œuvre ? Non mieux que ça. L’un des plus grands films de l’histoire du cinéma.

Les films de Clint Eastwood classés du pire au meilleur

Impitoyable ressort en salles ce 21 juin.

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre