Gringe : "Je me sens plus à ma place dans le cinéma que dans la musique"

Gringe Les Chatouilles

Le pote d'Orelsan joue dans Les Chatouilles, film choc du festival de Cannes.

Acolyte d'Orelsan dans les Casseurs Flowters, Guillaume Tranchant, alias Gringe, se sent ni rappeur ni acteur. Il est un peu des deux et tout ça à la fois. Après s'être fait les dents avec son pote et chez Olivier Marchal, on le retrouve dans Les Chatouilles, comédie dramatique sur une enfance volée.

Les Chatouilles : premières images du film choc avec Clovis Cornillac et Karin Viard

Explique-moi comment tu es arrivé sur Les Chatouilles. On est à des kilomètres de ton film avec Orelsan, Comment c'est loin, et de Carbone, le polar d'Olivier Marchal.
C'est mon agent qui m'a conseillé d'aller voir la pièce de théâtre qui allait être adaptée au cinéma. Ça m'a retourné l'estomac. Du coup, je me suis arraché pour les castings parce que je voulais vraiment jouer le rôle de Manu.

Visiblement ça a payé.
J'ai tout donné. Je l'avais énormément préparé, on a répété une scène avec Andréa Bescond et Eric Métayer (les réalisateurs, ndlr) et il y a eu une alchimie. Je me reconnais dans Manu, cette figure de grand frère bienveillant, tout en étant touché par Odette, l'héroïne du film qui porte un lourd secret.

J'ai lu dans une interview qu'à la base tu ne te destinais pas à être rappeur mais plutôt acteur. C'est vrai ?
En fait, je n'ai jamais voulu être ni rappeur ni acteur. Je n'ai jamais eu de velléité artistique. J'ai toujours fait du rap mais c'est surtout Orelsan qui m'a tendu une perche et son succès a été un tremplin. Bizarrement, je me sens plus à ma place dans le cinéma que dans la musique. Mon émancipation est venue d'abord de mon travail avec lui sur la mini-série Bloqué mais aussi de ma mère. Elle a beaucoup fait de théâtre, je la suivais de pièce en pièce plus jeune mais ça ne m'avait pas traversé l'esprit à l'époque.

Les chatouilles : Un grand huit émotionnel [Cannes 2018]

T'es quand même conscient d'avoir ce qu'on appelle une "gueule de cinéma" ou pas ?
Ouh là... Remarque, on me le dit de temps en temps. Pour Carbone, par exemple, Olivier Marchal m'avait contacté (il imite la voix du cinéaste, ndlr) : "Écoute Gringe, j'ai vu Comment c'est loin... Putain t'es beau dedans. J'ai un rôle pour toi dans mon prochain film, un polar à la James Gray dans les nuits parisiennes." Après je veux garder la tête froide, me dire que ça reste un boulot qu'on me veuille pour ma tronche ou non. Même si je veux me débarrasser de ce côté folklo et qu'on me choisisse pour ce que je vaux vraiment.

Propos reccueillis par François Rieux

Retrouvez encore plus d'infos sur le festival dans notre dossier spécial Cannes 2018.

Gringe et Orelsan, "c'est comme si Eric et Ramzy étaient drôles et modestes"


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Gueule d'ange
Volontaire
7 Minuti

PREMIÈRE ACTUS