Dragons 3
Universal

Le duo dragon/viking revient cette semaine dans Le Monde caché, et il est toujours aussi mignon.

A l'occasion de la sortie du dernier volet de la trilogie Dragons, de Dean DeBlois, revenons quelques instants sur les meilleures scènes de Toothless (Krokmou en VF) et de son copain humain Harold. Toute l'histoire repose sur l'amitié entre le jeune viking Harold et le Furie Nocturne, sorte de gros chat noir qui agit comme un fidèle toutou : à la fois majestueux, joueur et toujours aux aguets, il épaule le petit héros dans ses aventures, l'aidant à s'ouvrir au monde et à prendre ses responsabilité. Depuis 2010, ils évoluent ensemble, se soutenant dans leurs épreuves et s'amusant avec complicité dans les moments de joie. Une belle leçon d'amitié qu'on peut résumer en trois scènes cultes.

Harold et Krokmou s'apprivoisent dans Dragons (2010)
D'abord fasciné par Toothless, le fils du chef du village de Beurk a aussi peur de lui, conscient de la puissance du jeune dragon et ayant surtout grandi avec l’idée que ces créatures étaient dangereuses et qu’il fallait les tuer pour prouver sa valeur de viking. Il parvient pourtant à l'apprivoiser petit à petit, en lui offrant à manger, et surtout en lui montrant qu'il ne lui veut pas de mal malgré leurs débuts difficiles : au début de l’histoire, Harold a blessé Krokmou et il passera ensuite une partie de la saga à le "réparer", sa propre blessure faisant ensuite écho à celle de son ami. Etape par étape, leur relation se construit sur la confiance, l'écoute et la compréhension de l'autre, et c'est sans aucun doute ce qui fait d'eux l'un des duos les plus attachants du cinéma. "- Que signifie apprivoiser ? - Ca signifie créer des liens", apprenait Le Petit Prince grâce au renard. Ces liens-là tiennent bon depuis près de dix ans et ont permis de bâtir une belle trilogie, cohérente de bout en bout parce qu'elle ne perd jamais de vue ses deux personnages principaux.

Dragons 3 : Septième ciel [Critique]

Harold et Krokmou prennent leur envol dans Dragons 2 (2014)

Bon, on triche un peu parce que les deux amis n'ont évidemment pas attendu Dragons 2 pour s'envoler vers l'aventure, mais si l'on a choisi une scène de cette suite, c'est parce qu'elle était bien plus impressionnante sur ce type de séquences : en espaçant chaque volet, Dean DeBlois et ses animateurs profitent pleinement des évolutions techniques qui permettent d'offrir au public des films de plus en plus beaux. Une bonne partie de la promotion du n°2 tournait ainsi autour de cette idée de "ride", les scènes de vol étant plus spectaculaires les unes que les autres. Dès le début du film, le duo s'offrait ainsi une course vers l'océan totalement renversante, le viking pouvant faire la course avec son ami ailé grâce à une sorte de "wingsuit" de son invention. Et c'est encore plus bluffant dans le numéro 3, où les combats sont chorégraphiés à la perfection, et où l'animation numérique a encore passé un cap.

Choisir cette scène où Harold et Krokmou virevoltent au-dessus des vagues permet aussi de souligner l'importance du thème de la liberté au sein de cette saga : le garçon passait tout le premier épisode à se détacher des croyances de son peuple et parvenait à devenir un héros à sa façon, en respectant les dragons. Une liberté qu'il n'aurait pas pu découvrir sans Krokmou, et qu'il peut vivre pleinement quand il s'envole sur son dos ou à ses côtés. Cet extrait montre aussi d'emblée leur complicité parfois moqueuse, et leur confiance, surtout : ils peuvent se jeter dans le vide, tant que l’autre est là pour les rattraper. 

Dean DeBlois : "Dragons 2, c'est notre Empire contre-attaque"

Krokmou suit les conseils de Harold pour séduire la Furie Eclair  dans Dragons 3 (2019)

On pourrait croire que cette séquence où Krokmou multiplie les danses et grimaces ridiculement drôles pour draguer sa congénère n'a aucune raison de figurer dans une analyse des meilleures scènes entre le dragon et son ami le viking, puisqu'il est ici question d'émancipation. Pourtant quand Krokmou tombe sous le charme de la Furie Eclair, c'est bien son pote humain qui va l'aider à la conquérir. Lui-même fou amoureux d'Astrid, il le comprend, le pousse à la rejoindre, et tente même de le conseiller en lui mimant une gestuelle de "mâle alpha" du plus bel effet… ou pas ! Car si le jeune homme est plein de bonne volonté envers son dragon, il semble toujours aussi maladroit dès qu’il s’agit d’amour, et lui transmet malgré lui ce trait de caractère. Pourtant, ça marche : Krokmou a rarement été aussi charmant que quand il se ridiculise pour séduire sa belle.

On ne vous spoilera pas ici la fin de Dragons 3, mais l'amitié entre Krokmou et Harold reste belle et bien au coeur de l'ultime film de la trilogie. Voici sa bande-annonce :

L’exposition Dragons déploie ses ailes à l’Art Ludique