Fincher super-héros
Abaca

Le réalisateur de Seven ne souhaiterait pas se baser sur un personnage "préexistant".

David Fincher n’est pas de ces réalisateurs qui rechignent à l’idée d’explorer de nouveaux territoires filmiques. Interrogé lors de la présentation de son nouveau projet d’animation Love Death + Robots au festival SXSW, le metteur en scène américain s’est exprimé sur la possibilité de s'aventurer dans le marché saturé du film de super-héros. "Je ne sais pas, peut-être", a-t-il déclaré à ce sujet avant d’ajouter :  "J’étais partant pour faire un film de zombies. Je pense en termes de scénario. Je ne veux pas m’impliquer dans un projet et qu’on me dise « Tu dois imaginer quelque chose pour Meteorman ou je ne sais quoi ». Je ne veux pas avoir à construire quelque chose autour d’un masque, d’une cape ou d’un uniforme préexistants".

Tim Miller (Deadpool) qui co-dirige Love Death + Robots avec Fincher y est allé de sa petite pique. "Je ne pense pas qu’il ferait un film de super-héros, vu le nombre de moqueries et de blagues sur l’élasthanne qu’il a sorti quand je réalisais Deadpool", a-t-il ironisé. Au-delà de leurs chamailleries complices, les deux cinéastes étaient venus présenter leur nouvelle série Netflix, anthologie voulant briser le format temporel classique de la série. Composée de 18 courts-métrages d’animation au style graphique sombre et adulte, Love Death + Robots sera disponible vendredi 15 mars sur la plateforme de streaming.

Love, Death + Robots : le trailer complètement fou de la série animée de David Fincher