Date de sortie 15 décembre 2010
Durée 70 mn
Réalisé par Alain Gagnol, Jean-Loup Felicioli
Scénariste(s) Alain Gagnol
Distributeur Gebeka films
Année de production 2010
Pays de production France
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons. Le jour, il vit avec Zoé, la fille unique de Jeanne, une commissaire de police. La nuit, il escalade les toits de Paris en compagnie de Nico,un cambrioleur d’une grande habileté. Jeanne est sur les dents. Elle doit à la fois arrêter le monte-en-l’air responsable de nombreux vols de bijoux et s’occuper de la surveillance du Colosse de Nairobi, une statue géante convoitée par l’ennemi public numéro un, Victor Costa. Le gangster est également responsable de la mort d’un policier, le mari de Jeanne et père de Zoé. Depuis ce drame, la fillette s’est murée dans le silence et ne dit plus un mot. Les évènements vont se précipiter la nuit où Zoé surprend Costa et sa bande. Une poursuite s’engage jusqu’au petit matin, l’occasion de voir tous les personnages se croiser, s’entraider ou se combattre, jusque sur les toits de Notre-Dame.

Offres VOD de Une vie de chat

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Une vie de chat

Photos de Une vie de chat

DR

Une vie de chat

Critiques de Une vie de chat

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Influencé par le roman noir et par Michel Audiard, Gagnol signe un scénario roboratif avec méchants caricaturaux, répliques argotiques et ambiance jazzy. Une vie de chat s’apparente d’ailleurs plus à un récit d’aventures échevelé façon Pieds Nickelés qu’à un drame initiatique. Les rapports entre Jeanne, mère débordée, et Zoé, petite fille mutique depuis la mort de son père, sont artificiels et sans surprise. Esthétiquement, cependant, le film est une réussite complète : avec ses visages à la Modigliani, ses corps façon Botero et ses couleurs inspirées de Matisse, Une vie de chat renoue avec l’ambition visuelle de L’Enfant au grelot, de Jacques- Rémy Girerd, qui fut le premier coup d’éclat de Folimage.