NBC

Il ne pense qu'à une chose :le sexe, le sexe et le sexe.

 

En pleine promotion de son dernier film, The Nice Guys, qui sort le 20 mai prochain aux Etats-Unis, Russell Crowe a fait un détour samedi soir au Saturday Night Live. Pilier de comptoir dans les vidéos annonçant la diffusion du programme, le comédien australien s'est glissé dans un tout autre rôle dans l'un des sketchs de l'émission de NBC. Oubliée l'ambiance décontract' d'un verre entre amis, Russell Crowe a enfilé la panoplie d'un célibataire un peu particulier qui tente de trouver l'amour en participant à un Tournez manège.

Russell Crowe joue les piliers de bar pour le Saturday Night Live

Barbe blanche, veste marron et pipe dans la bouche, Russell Crowe, difficilement reconnaissable, joue les profs allemands 100% cliché avec un accent à couper au couteau. Un prof qui n'a qu'un mot en tête : "vagin". A tel point qu'il est incapable de répondre à une question sans faire d'allusions sexuelles. Alors que la (fausse) candidate célibataire demande à ses trois prétendants ce qui leur fait peur, il répond ainsi : "Avoir un cancer de la gorge à cause des cunilungus (...) Ma fille dit que si je mange encore une seule tomate, je vais finir comme Michael Douglas (Ce dernier a affirmé en juin dernier que son cancer de la gorge avait été causé par le sexe oral : "C'est une forme de maladie sexuellement transmissible qui provoque le cancer. Si vous l'avez attrapé, le cunnilingus est également le meilleur antidote pour guérir ndlr)"

L'histoire de The Nice Guys de Shane Black qui n'a pas encore de date de sortie en France : 

Los Angeles, années 1970. Holland March, détective privé en perte de vitesse, et Jackson Healy, tueur à gages, doivent faire équipe pour résoudre deux affaires criminelles sans lien apparent : retrouver une fille qui a disparu et éclaircir les circonstances de la mort d'une star du porno. Au cours de l'enquête, ils découvrent un complot stupéfiant qui met en cause des hommes d'influence au plus haut sommet du pouvoir…

La bande annonce du film :