La Rage au ventre
SND

Jake Gyllenhaal s'est vidé les tripes pour incarner le boxeur du film.

Mise à jour du 30 juin 2020 : La Rage au ventre est diffusé ce soir sur W9 (à partir de 21h05). Lors de la sortie du film, un making-of dévoilait l'entrainement impressionnant suivi par Jake Gyllenhaal pour se mettre dans la peau du boxeur Billy Hope.

Jake Gyllenhaal a mis son corps à rude épreuve pour incarner le boxeur de Southpaw (La Rage au ventre en français), avec un entrainement hyper intensif (6 heures quotidiennes réparties en deux séances, ce 7 jours sur 7 pendant 6 mois !) lui ayant permis de gagner 7 kilos de masse musculaire. Un extrait du making of permet de constater l'implication de l'acteur connu pour s'investir à fond dans ses rôles.

 

 

Au cours d'un entretien avec Entertainment Weekly, Antoine Fuqua, le réalisateur du film, a livré d'autres détails étonnants sur l'entraînement de l'acteur. Pour obtenir les abdos en béton qu'il arbore dans le film, Gyllenhaal s'est littéralement mis la rage au ventre.

"Je l'ai vu vomir dans la salle de gym et quasiment tomber dans les pommes", a confié Fuqua. "Je l'ai regardé prendre des coups, des uppercuts dans les côtes, aller à terre. Il a pris des droites et était sonné pour de vrai. Je l'observais pour voir s'il allait arrêter ou abandonner. Il continuait. J'ai poussé Jake dans ses retranchements et il y est allé avec moi."

Impressionné par le détermination de l'acteur, le réalisateur de Training Day poursuit : "Il n'y a pas eu de doublure. Il a joué toutes les scènes de boxe lui-même. Non seulement il était dedans, mais il en demandait plus."

En même temps, on n'est pas vraiment surpris par l'implication de Jake Gyllenhaal qui avait déjà connu une préparation très éprouvante pour son précédent film, Night Call. Il avait perdu alors 15 kilos avec un régime à base de chewing gum et de salade de kale agrémenté de 20 km de course à pied par jour pour incarner un reporter au physique particulièrement émacié.