Le compte à rebours 007 : Bons baisers de Russie
MGM

Sean Connery revient à 21h sur France 4.

A l'occasion de la sortie de Skyfall, Première était revenu sur les meilleurs épisodes de la saga James Bond. Voici l'article consacré à Bons baisers de Russie, de Terence Young, à l'occasion de sa rediffusion sur France 4.

Thème : Créé par Lionel Bart, le compositeur de la comédie musicale Oliver ! et chanté par Matt Monro, le thème de Bons baisers de Russie est une balade pop un peu sirupeuse. Dans le générique de début, le thème est uniquement instrumental et la chanson n’apparaît que pour le générique de fin. Tempo trop lent, voix faussement sensuelle… on fantasme sur ce qu’aurait pu en faire Sinatra que Monro singe mollement.

"Daniel Craig est le meilleur des James Bond", selon la Bond girl Honor Blackman

James Bond contre… Le SPECTRE, l’organisation criminelle secrète et internationale fondée par Blofeld. Après que James Bond a éliminé Dr No, l’un de ses membres le plus influents, Le SPECTRE charge Rosa Klebb, ancien colonel du KGB de tuer le double zéro.

Le film : Sur une trame assez mince (Bond cherche à récupérer un Lektor, une machine servant à décoder les messages russes), BBDR est en fait un remake quasi avoué de La Mort aux trousses : le film a son mac Guffin (le Lektor), sa poursuite entre un homme et une machine volante (un hélico remplace l’avion), ses intrigues à suspense se déroulant dans les compartiments de train… On sait d’ailleurs que Hitchcock a failli réaliser l’un des premiers films de la série. Dans sa construction, BBDR introduit en tout cas une recette qui reste la marque de fabrique des aventures de 007 ; et le film n'a pas pris une ride.

Oh James ! James revoit d’abord Sylvia Trench lors d’un picnic interrompu par l’appel inopiné de Moneypenny… Trench est la seule James Bond Girl à apparaître deux fois dans la saga et il était même prévu qu’elle devienne un running gag de la série. Soyons sérieux deux minutes : la mission de Bond reste quand même de séduire Tatiana Romanova (sublime Daniela Bianchi) qui n’accepte de donner le Lektor qu’au double zéro. En matière de femme fatale, Bond croisera également la route de deux gitanes sensuelles.

007ème Ciel : 3 fois.

Movie Magic : Contrairement à Dr No qui a un peu vieilli, BBDR regorge de grands moments de cinéma. On citera la séquence anthologique du combat entre Bond et Donald Gant dans les wagons de l’Orient Express. Violent, sauvage, viscéral. Ou la poursuite sur les montagnes où Bond doit échapper à un hélicoptère.

Bondologie. C’est avec Bons baisers de Russie, que naît réellement la franchise. Le film multiplie les premières fois. Premier pré-générique (dans lequel le héros se fait immédiatement tuer), première apparition de Bond à travers le canon du révolver ; première « apparition » de Blofeld ; premier gadget (la mallette) ; première séquence d’action avec un hélico et première apparition dans le générique finale de la formule « James Bond will return in ».

La réplique bondienne : "- Tatiana : Le mécanisme est… Oh James… est-ce qu’on fera l’amour en Angleterre ?
- James Bond : Jour et nuit. Continue sur le mécanisme".

La séquence culte "Bond, James Bond" a été piquée à...