RoboCop
MGM - Columbia Pictures

"J'ai l'impression que notre remake n’a pas pris en compte ce qui a fait que les gens ont adoré le premier RoboCop à l'époque..."

Peut-être que ce n'était pas une grande idée de faire un remake de RoboCop, à la base. Il n'empêche, avec Joel Kinnaman dans le costume, entouré de Gary Oldman, Samuel L. Jackson et Michael Keaton, il y avait de quoi faire quelque chose de cool. Le résultat fut pour le moins mitigé, en tout cas à des années lumières du classique de 1987 signé Paul Verhoeven.

Un ratage que Kinnaman avait visiblement vu venir, depuis le départ, et avant même le début du tournage : le jour où il a découvert que le film serait PG-13, c'est à dire quasiment tout public ! Il raconte cette semaine, invité de l'émission The Playlist Podcast :

"La première interview avec la presse que j'ai faite en parlant de RoboCop, c'était juste après le jour où j'ai décroché le rôle. J'ai eu les premières questions sur le film et quelqu'un m'a demandé : 'Alors, ce remake sera R-Rated (interdit aux moins de 17 ans) comme l'original ? Et je lui ai répondu : 'Bien sûr que ce ne sera pas tout public. Seul un idiot ferait de RoboCop un film PG-13.' Et boom, le lendemain matin, j'avais genre 47 appels en absence quand je me suis réveillé..."

Le studio avait visiblement déjà décider de faire son truc et Kinnaman se souvient du tournage : "J'ai dû réprimer tous mes instincts, tout au long de la production. Je me suis dis tout le temps : mais pourquoi est-ce que je porte un costume noir ? Cela n’a aucun sens !"

Au bout du compte, l'acteur suédois estime que l’un des plus gros échecs du film, c'est son incapacité à comprendre ce qui a fait le jus du film de 1987 :

"J'ai l'impression que notre remake n’a pas pris en compte ce qui a fait que les gens ont adoré le premier RoboCop à l'époque. On aurait dû rendre hommage à cela. Et je pense que les producteurs, les réalisateurs et moi-même n'avons pas vraiment compris comment faire cela de la bonne manière. En soit, je reste persuadé que c'est un bon film, qui tient la route, mais il ne correspond tout simplement pas au concept de «RoboCop»."

Réalisé par José Padilha, RoboCop avait tout de même généré quelques 250 millions de dollars de recettes au Box-Office, en 2014.