Babylon
Paramount

Le réalisateur a révélé que cette scène qui divise tant n’était initialement pas prévue et a été pensée après la fin du tournage.

Canal + est le diffuseur officiel de la Mostra de Venise 2023 en France. En plus des émission spéciales quotidiennes, la chaîne propose des films qui ont créé l'événement sur le Lido. Comme par exemple Babylon, cette semaine, proposé au moment où son réalisateur, Damien Chazelle, était président du jury.

A quelques heures de rendre son verdict, nous repartageons justement un article consacré à son dernier, film, diffusé mardi soir en crypté et visible depuis pour les abonnés à MyCanal. Attention aux spoilers, ses propos (qui datent de février 2023) reviennent précisément sur la scène de fin de Babylon. A ne lire qu'APRES avoir vu le film, donc.

Damien Chazelle est content que Babylon divise la critique et le public

Une séquence finale qui laisse perplexe. Babylon se clôture avec un saut dans le temps où son personnage principal, Manny Torres (Diego Calva), retourne à Hollywood et se retrouve assis dans un cinéma devant Chantons sous la pluie. Manny lâche sa larme, en se rappelant que Nellie (Margot Robbie) et lui ont été confrontés aux mêmes défis : s’adapter à l’arrivée du cinéma parlant.

Et puis soudainement, on se retrouve spectateur d’un montage final délirant explorant l'histoire du cinéma dans ses tréfonds, avec des allées et venues à travers plus d'un siècle de films dont Le Voyage dans la Lune, Un Chien Andalou, Matrix, Terminator 2, Jurassic Park et même Avatarcar selon Damien Chazelle "on ne peut pas raconter l’histoire du cinéma sans James Cameron". Le spectateur se retrouve embourbé dans une mise en abyme dont il ne trouve pas la sortie. Une séquence contestée, et Chazelle s'en amuse : "Dans un film rempli d’éléphants, de jets de diarrhée face camera et de pogo sticks pulvérisant du sperme, c’est finalement la scène finale qui est de loin la plus controversée !"

Damien Chazelle est content que Babylon divise la critique et le public
Paramount

Lors d’un entretien pour Vulture, le réalisateur déclare pourtant que ce montage final n’était initialement pas prévu et que la scène devait juste montrer Manny Torres s’émerveiller devant Gene Kelly chantant Singin’ in the Rain. "Après avoir terminé la majeure partie du film, Tom Cross [le monteur] et moi avons eu un moment de retour à la réalité. Nous avions le même ressenti au creux de l'estomac : le film n'avait pas encore trouvé sa scène finale. [...] la fin établie n’était pas suffisante. C'était décevant", affirme Chazelle. Le réalisateur et son équipe ont alors annoncé au studio qu'il faudrait encore quelques semaines avant de pouvoir terminer le film. Ils se sont organisés des séances de travail, en improvisant et façonnant cet étonnant montage final qui se construit autour des souvenirs d’Hollywood et de l’avenir du cinéma.
 
Mais comment arriver à une telle scène ? "Lorsqu'on me demande ‘Pourquoi avoir choisi tel ou tel extrait ?’, la seule chose que je peux dire c’est que nous avions cette volonté de transmettre l'idée du cycle de la vie : la mort et la renaissance," avoue le réalisateur. Linus Sandgren, le chef-op, poursuit : "Ce que je trouve magnifique dans cette séquence, c'est que vous reliez Manny, assis dans le cinéma à son époque, à vous, grâce à ce tunnel d'images. C'est une capsule temporelle."

Babylon : une fresque tragi-comique fastueuse [critique]

Et pourtant, assumer cette séquence ne fut pas de tout repos. Tom Cross explique que certaines personnes ont voulu appliquer une logique à ce montage final qui pourtant s’en éloigne drastiquement, par sa nature largement plus graphique que littérale.

"Si nous laissions la logique trop envahir cette séquence, ça la détruirait. […] Cette idée d'aller dans le futur, de dépasser 1952, les gens ont eu beaucoup de mal à l'accepter. Ils nous disaient : ‘Vous aviez un bon film et vous l'avez détruit !’ La seule justification que je pouvais utiliser quand j'essayais d'argumenter était : ‘Mais c'est le but du film ! C'est ce qui en fait la fin parfaite de Babylon. Ce doit être un film qui est toujours sur le point de s'auto-détruire.’ […] Pour ce film, c’est non seulement la fin appropriée, mais c'est surtout la seule fin possible", justifie finalement Damien Chazelle.

Damien Chazelle - Babylon : "La vie est beaucoup plus amusante quand tout le monde aime votre film"

A lire aussi sur Première

Damien Chazelle revient sur Babylon

Le dernier film du réalisateur de La La Land a bien marché en France après son flop américain. Il nous en parle à l'occasion de sa sortie en DVD et blu-ray.