Le Mans 66 et le docu Steve McQueen : The Man & Le Mans
Marco Polo Production/20th Century Fox

Le film Le Mans 66 et le docu Steve McQueen : The Man & Le Mans valent le coup d’œil.

En ce vendredi, Canal + vous propose de passer la soirée aux 24h du Mans. Que vous soyez cinéphile ou fan de courses automobiles, ce programme devrait vous captiver, car la chaîne programme deux films acclamés à leur sortie : Le Mans 66, de James Mangold, et le documentaire Steve McQueen : The Man & Le Mans.

Le premier relate la rivalité entre les constructeurs de bolides pour Ford et Ferrari. Porté par Christian Bale et Matt Damon, le film a beaucoup plu à la rédaction de Première. Voici un extrait de notre critique : "Il est servi par deux comédiens magistraux : Matt Damon, en patron ami et tourmenté, et Christian Bale dans une métamorphose dont il a le secret, en coureur aussi génial qu’antipathique. Le Mans 66 est évidemment un film sur le sport automobile, les risques inhérents à sa pratique et ces pilotes qui, d’un coup de volant, voient leur destin s’arrêter. Les séquences sur circuit sont filmées à hauteur d’homme et transmettent une sensation permanente de danger. Il ne s’agit pas seulement pour Mangold de rendre hommage aux coureurs, mais de questionner l’existence d’un sport qui tue ses participants."

Bande-annonce :

Le Mans 66 : Christian Bale, phénoménal [Critique]

Le documentaire de Gabriel Clarke et John McKenna retrace l’histoire d’amour entre le célèbre acteur Steve McQueen et la non moins célèbre course automobile des 24 heures du Mans. Moins réussi que Le Mans 66, le film reste intéressant tant il est rempli d'anecdotes méconnues sur l'acteur : "Démarré sans scénario, quitté par Sturges (remplacé par Lee H. Katzin, un réalisateur issu de la télévision), marqué par un grave accident (dans lequel le pilote David Piper perdit sa jambe), le tournage du Mans faillit avoir la peau de Steve McQueen, alors au firmament de sa carrière. Ce documentaire, qui ambitionne d’éclairer sous un nouveau jour les coulisses d’un des grands naufrages hollywoodiens, n’est ni une enquête scrupuleuse, ni un portrait définitif. Entrecoupé de scènes de reconstitution maladroites (qui sont la plaie du genre...), The Man & Le Mans déçoit un peu les attentes. Reste, et ce n’est pas si mince, une réflexion sur le star-system et ses dérives, combattu aussi bien que personnifié par Steve McQueen, l’un des acteurs les plus fascinants de son époque."

Bande-annonce :