Flops box-office 2018
Metropolitan FilmExport/Walt Disney/ Metropolitan FilmExport/UGC

Les Frères Sisters, Robin des bois, Un raccourci dans le temps, Carnage chez les Puppets …

La fin de l’année approchant, il est temps de jeter un coup d’œil en arrière sur les douze mois de box-office qui viennent de s’écouler. Il y a eu de très très gros succès (Black Panther, Les Indestructibles 2, Avengers : Infinity War …), mais aussi de gros flops. Voici les plus gros ratages du box-office mondial 2018, rapportés par le site Variety. Rappelons que les coûts de production donnés ci-dessous ne comprennent pas le budget consacré à la publicité et au marketing.

Robin des bois

Coûts de production : 100 millions
Recettes mondiales : 65 millions

Robin des bois serait-il passé de mode ? Le nouveau film du justicier britannique n’a pas su séduire le public. Pour avoir un ordre d’idée, Robin des bois, prince des voleurs, avec Kevin Costner, avait déjà réuni 2 658 spectateurs dans les salles parisiennes le jour de sa sortie à 14h. Les 554 billets vendus lors des premières séances pour la version avec Taron Egerton font pâle figure à côté.

 

Casse-noisette et les quatre royaumes

Coûts de production : 120 millions

Recettes mondiales : 138 millions

Les studios Disney croyaient-ils vraiment à cette adaptation live-action du célèbre conte d’Hoffmann ? Pas assez pour le sortir en pleines fêtes de Noël en tout cas. Résultat : Casse-noisette et les quatre royaumes n’a pas convaincu. La version live-action de La Belle et la Bête avec Emma Watson avait rapporté 348 millions de dollars aux Etats-Unis en deux semaines. Dans le même laps de temps, Casse-noisette n’a rapporté que 40 millions de dollars.

 

Un raccourci dans le temps

Coûts de production : 100 millions

Recettes mondiales : 132 millions

132 millions de dollars de recettes pour un budget de 100 millions ? Pas terrible, mais Un raccourci dans le temps reste tout de même rentable. Enfin, presque. Il faut en effet ajouter aux coûts de production le budget publicité, estimé à … 250 millions de dollars ! La prochaine fois, Disney réfléchira à deux fois avant de prendre un raccourci.

 

Millenium : Ce qui ne me tue pas

Coûts de production : 43 millions
Recettes mondiales : 31 millions

Millenium : Ce qui ne me tue pas, l’adaptation du roman de David Lagercrantz qui prolonge la trilogie de Stieg Larsson, n’a pas su créer l’événement malgré le phénomène de la saga Millénium. Les recettes mondiales du film n’arrivent même pas à couvrir les coûts de production.

 

Carnage chez les Puppets

Coûts de production : 40 millions

Recettes mondiales : 27 millions

Une comédie policière trash avec des marionnettes en peluche issues d’une émission pour enfants ? Le pari de Carnage chez les Puppets était commercialement risqué - trop risqué, avec le recul. Avec seulement 27 millions de dollars de recettes pour un budget production de 40 millions, le carnage n’a pas touché que les Puppets.

 

Les Frères Sisters

Coûts de production : 38 millions

Recettes mondiales : 9 millions

Jacques Audiard a vu les choses en grand pour son premier film avec un casting international. Trop grand ? Malgré les très bonnes critiques de la presse, Les Frères Sisters est le plus gros flop de l’année. Le western d’Audiard a rapporté presque quatre fois moins que ce qu’il a coûté.

 

A lire aussi sur Première