DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Les actrices de Cannes 2011

Elena Anaya

Révélée par <em>Lucia y el sexo</em> (2001) de <em>Julio Medem</em>, <em>Elena Anaya</em> retrouve <em>Pedro Almodovar</em>, presque dix ans après son rôle d'Angela dans <em>Parle avec elle </em>. Entre temps, elle s'est fait remarquer dans des productions internationales, telles que <em>Mesrine : L'Instinct de mort</em> du français Richet ou le film de vampires <em>Van Helsing</em>. Les amateurs du chanteur <em>Justin Timberlake</em> la reconnaîtront également, puisqu'elle a fait une apparition dans le clip Sexyback. La jolie brune montera les marches pour La peau que j'habite (<em>La Piel que habito</em>) de Pedro Almodovar, avec l'une des actrices fétiches du cinéaste, <em>Marisa Paredes</em>.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Adèle Haenel

La blonde fatale de <em>Naissance des pieuvres</em>, c'était elle. Le premier film de Céline Sciamma (qui a depuis réalisé <em>Tomboy</em>) sur les premiers émois amoureux d'ados en terrain aquatique avait été présenté à Cannes, dans la sélection Un Certain Regard en 2007. Adèle Haenel retrouve Cannes en 2011, cette fois en sélection officielle, dans l'un des rôles principaux du très attendu <em>L'Apollonide - souvenirs de maison close</em>, de <em>Bertrand Bonello</em>. Ce film d'époque du réalisateur du <em>Pornographe</em> prendra ses quartiers dans un bordel parisien du début du XXe siècle. Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Carey Mulligan

Ses fossettes ont été révélées au grand public avec Une éducation, pour laquelle elle a obtenu une nomination aux Oscars, mais <em>Carey Mulligan</em> avait auparavant tourné dans des films tels que Public Enemies de <em>Michael Mann</em> ou Brothers de <em>Jim Sheridan</em>. Depuis, on a pu s'émouvoir de sa présence enfantine dans Never Let Me Go ou encore Wall Street 2 d'<em>Oliver Stone</em>, présenté en 2010 au Festival de Cannes, hors-compétition. Au casting de Drive, le nouveau film du danois <em>Nicolas Winding Refn</em> (Le Guerrier silencieux, Valhalla Rising) dans lequel on retrouvera également <em>Ryan Gosling</em> et <em>Christina Hendricks</em> (la pulpeuse rousse de Mad Men), Carey Mulligan montera cette année les marches en sélection officielle.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Cécile de France

Tout juste revenue de l'<em>Au-delà</em> de <em>Clint Eastwood</em>, qui lui a conféré au passage une stature internationale, la belge Cécile de France tient le rôle principal du <em>Le Gamin au vélo</em>, une comédie dramatique des frères Dardenne. Si les deux réalisateurs sont des habitués de la sélection officielle cannoise (et de la Palme d'Or), Cécile de France n'est pas une novice non plus, puisqu'elle était déjà venue en 2006 sur la Croisette, pour présenter <em>Quand j'étais chanteur</em> de Xavier Gianolli en compétition. Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Kati Outinen

Son visage froid et impassible à la <em>Buster Keaton</em> est familier des admirateurs d'<em>Aki Kaurismaki</em> : l'actrice finlandaise <em>Kati Outinen</em> a joué dans huit films du réalisateur, dont La fille aux allumettes, <em>Au loin s'en vont les nuages</em>, <em>Les Lumières du Faubourg</em> et le plus célèbre sans doute, <em>L'Homme sans passé</em>, prix du Jury à Cannes en 2002. Lors du même Festival, Kari Outinen avait alors obtenu le prix d'interprétation féminine. Dans <em>Le Havre</em>, qui lui permet de retrouver la Compétition, elle quitte la Finlande pour le France. Elle donne la réplique à deux prestigieux Jean-Pierre locaux : <em>Darroussin</em> et Léaud.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Kirsten Dunst

La blonde et prude adolescente de <em>Virgin suicides</em>, devenue entre temps rousse et copine de <em>Spider-Man</em>, puis épouse de Louis XVI dans <em>Marie-Antoinette</em>, se dévoilera complètement dans le nouveau film de <em>Lars Von Trier</em> : <em>Kirsten Dunst</em> se dénude en effet entièrement dans <em>Melancholia</em>, attendu comme une sorte de <em>Festen</em> SF, avec également <em>Charlotte Gainsbourg</em>, <em>John Hurt</em>, <em>Kiefer Sutherland</em> et <em>Charlotte Rampling</em>. Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Karine Viard

Marina Foïs, <em>Nicolas Duvauchelle</em>, <em>Joey Starr</em>, <em>Lou Doillon</em>, <em>Sandrine Kiberlain</em>... Au centre du casting fourni de <em>Polisse</em>, le troisième film de Maïwenn (<em>Pardonnez-moi</em>, <em>Le Bal des actrices</em>), il y a <em>Karin Viard</em>, actrice qui s'est spécialisée dans les rôles de bourgeoises souvent hystériques ou un peu vulgaires. Le film retrace le quotidien des policiers la Brigade de Protection des Mineurs.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Hafsia Herzi

Révélée dans l'immense <em>La Graine et le mulet</em> d'<em>Abdellatif Kechiche</em> et confirmée dans le désopilant <em>Le Roi de l'évasion</em> d'<em>Alain Guiraudie</em> (Quinzaine des réalisateurs 2009), la déjà grande <em>Hafsia Herzi</em> présentera pas moins de deux films en compétition à Cannes cette année : <em>La Source des femmes</em>, fable féministe de <em>Radu Mihaileanu</em> (<em>Le Concert</em>), aux côtés de l'étoile montante Leïla Bekhti (<em>Tout ce qui brille</em>), mais surtout dans <em>L'Apollonide - souvenirs de maison close</em> de <em>Bertrand Bonello</em>.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Tilda Swinton

Son étonnant physique de clown triste au visage longiligne a déjà fasciné <em>Danny Boyle</em> (La Plage), <em>Tim Roth</em> (The War Zone), <em>Jim Jarmush</em> (Broken flowers, The Limits of Control), les frères Coen (Burn After Reading), <em>David Fincher</em> (Benjamin Button), <em>Bela Tarr</em> (L'Homme de Londres) ou encore le français <em>Eric Zonca</em> (Julia). L'anglaise <em>Tilda Swinton</em>, dont la carrière alterne régulièrement blockbusters (comme la saga Narnia ) et films d'auteur à petits budgets, viendra cette année à Cannes pour défendre le drame indé de <em>Lynne Ramsay</em>, We Need To Talk About Kevin, dans lequel elle côtoie l'excellent <em>John C. Reilly</em>.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Jessica Chastain

Le 64e Festival de Cannes sera l'occasion de faire plus ample connaissance avec <em>Jessica Chastain</em>, actrice américaine qui a débuté à la télévision et qu'on verra bientôt dans L'affaire Rachel Singer de <em>John Madden</em> (8 juin) et le prochain <em>John Hillcoat</em>, mais surtout dans deux des films les plus attendus sur la Croisette : <em>Take Shelter</em> de <em>Jeff Nichols</em> (auteur de l'excellent <em>Shotgun Stories</em>) à la Semaine de la Critique, et bien sûr <em>The Tree of Life</em> de <em>Terrence Malick</em>, en Compétition, dans lequel la rouquine trentenaire donnera la réplique à <em>Brad Pitt</em> et <em>Sean Penn</em>.Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinémaVoir aussi :Les actrices à suivre en 2011Les actrices qui ont raté leur carrière Eric Vernay

Emily Browning

« Ce que les hommes lui font la nuit, elle ne s'en souvient pas quand le jour se lève... » dit la tagline un brin racoleuse de <em>Sleeping Beauty</em>, le premier film de <em>Julia Leigh</em>. La beauté endormie, c'est l'australienne <em>Emily Browning</em>, actrice précoce qu'on a déjà pu voir aux côtés de <em>Eric Bana</em>, <em>Geoffrey Rush</em>, <em>Heath Legdger</em> ou encore <em>Jim Carrey</em>. Elle aurait pu exploser avec <em>Twilight</em>, mais elle a refusé le rôle principal de la saga au profit de <em>Kristen Stewart</em>. C'est finalement <em>Zack Snyder</em> qui l'a révélée en héroïne sexy et mélomane dans <em>Sucker Punch</em>. Son rôle sulfureux dans Sleeping Beauty, film admiré par <em>Jane Campion</em> (<em>La Leçon de piano</em>), devrait achever d'en faire une star. Suivez les fils festival de cannes et actrice sur le blog cinéma Voir aussi : Les actrices à suivre en 2011 Les actrices qui ont raté leur carrière 

Stars en devenir, jeunes pouces ou actrices confirmées, elles feront, c'est sûr, l'attrait du 64e Festival de Cannes par leur talent, leur humour, leur charme et leur charisme. De Cécile de France à Hafsia Herzi en passant par Kirsten Dunst, Carey Mulligan, Tilda Swinton ou Emily Browning, qui aura le Prix d'interprétation féminine cette année ? Voici les onze actrices qui devraient marquer le Festival 2011.