Titre original Lo imposible
Date de sortie 21 novembre 2012
Durée 114 mn
Réalisé par JA Bayona
Avec Naomi Watts , Ewan McGregor , Tom Holland
Scénariste(s) Sergio G Sanchez
Distributeur SND
Année de production 2012
Pays de production Espagne
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

L’histoire d’une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. THE IMPOSSIBLE raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le Tsunami du 26 décembre 2004. Au milieu de centaine des milliers d’autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver.D’après une histoire vraie.Juan Antonio Bayona a reçu le prix du Meilleur metteur en scène au Goya Awards 2013 pour ce film.

Toutes les séances de The Impossible

Dernières News sur The Impossible

Ewan McGregor : "J'ai pleuré comme un bébé en lisant le scénario de The Impossible"

Rendez-vous ce soir à 21h sur France 2 pour revoir ce drame de Juan Antonio Bayona.

The Impossible : "90% de ce que vous voyez à l'écran est vrai"

Le film reviendra dimanche soir sur France 2.

Photos de The Impossible

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

Affiche Portuguaise

The Impossible

Affiche Us

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

Affiche Française

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

The Impossible

Critiques de The Impossible

  1. Première
    par Gérard Delorme

    Après L’Orphelinat (2008), Juan Antonio Bayona réalise, avec ce second film, un saut qualitatif considérable et confirme sans aucune réserve son statut de surdoué. Jamais une catastrophe n’avait été représentée avec autant de force et de réalisme pour servir un mélodrame d’une puissance également exceptionnelle. Le film est divisé en deux parties. La première, avec Naomi Watts, conjugue film catastrophe et récit de survie avec une intensité qui confine au cinéma d’horreur. Le choix des moyens (des effets pratiques et mécaniques, de préférence aux images de synthèse) était essentiel pour montrer toute la violence de l’épreuve endurée. La seconde partie, avec Ewan McGregor, aborde les aspects plus humains de ce qui se passe après le désastre, l’accent étant mis sur le drame et le suspense. L’une et l’autre témoignent de la grande flexibilité d’un cinéaste qui, à la différence de ceux qui trouvent leur confort en se limitant à un registre unique, n’a pas peur d’explorer tous les genres cinématographiques pour en exploiter les ficelles. À chaque fois, il pousse les potentiomètres au maximum. Il lui arrive même de flirter avec les limites de la manipulation dans son utilisation de l'angoisse (Ewan McGregor retrouvera-t-il ses enfants ?), mais c’est en pleine connaissance de cause – après tout, il raconte une histoire vraie. Le cinéaste ne fait qu’exercer son pouvoir de metteur en scène et sa démonstration est magistrale

  2. Première
    par Alex Masson

    The Impossible se laisse inexplicablement déborder par une dernière partie trop improbable, accumulant coups de théâtre, leçon de mièvre philosophie ou cours de catéchisme édifiant, un penchant pour le prêchi-prêcha qui laisse perplexe. Pas au point d'assécher un incroyable savoir faire, mais suffisamment pour le rendre un peu mécanique, laisser deviner certaines coutures de fabrication et ainsi atténuer le supplément d'âme qui aurait fait de The Impossible, un immense film